Motocross

Raisins de la colère rouge CONTRE modif" PLU Granges-Gontardes & CONTRE projet DECHARGE COVED : la mobilisation enfle !

ASSEZ de 3 décharges dans la Drôme : les populations locales

des alentours des Granges-Gontardes rejoignent massivement le CPERG

(Collectif de protection de l'environnement vers Roussas-Granges-Gontardes)

et refusent le PLU visant à modifier la zone USI du motocross

(Secteur réservé aux sports et loisirs bruyants)

pour laisser la place au projet de décharge de COVED/PAPREC !

Raisins i 013

Alors que des bruits couraient dans des bars de Grignan, de Montélimar et de Valence, les populations locales des Granges-Gontardes - tenues sans arrêt dans l'ignorance - ont été extrêmement surprises de la confirmation de la part des miltant-es du Collectif de protection de l'environnement vers Roussas-Granges-Gontardes soutenu par AURA Environnement de ce qui se tramera à l'issue de l'actuelle enquête publique de modification du PLU aux Granges-Gontardes !

Personne ne veut d'une nouvelle décharge sur la commune des Granges-Gontardes qui doit déjà récolter les puanteurs des décharges de Donzères et de Roussas !

AURA Environnement a fait une demande de transmission à la Dreal 26 d'une copie de la demande d'autorisation (DAEU) déposée par COVED/PAPREC à la préfecture de la Drôme, le 3108/2017.

Le 10/08/2017, AURA Environnement accompagnée du vigneron de Roussas, notre camarade Henri BOUR qui se bat avec honneur pour la survie de ses surfaces viticoles, se rend dans les bureaux de la COVED à Roussas, pour rencontrer son directeur de territoire Sud-Est, Olivier BERARD !

AURA Environnement, au nom du Collectif de protection de l'environnement vers Roussas-Granges-Gontarde (CPERG) a fait une demande pour participer à la CSS (Commission de Suivi de Site) de 2017. Car, en 2016, il n'y a JAMAIS eu la moindre CSS, comme ne cessait de le dénoncer AURA Environnement auprès des services de l'Etat, dans une pétition sur internet qui a recueilli plus de 20 500 signatures et adressée au président de la Commission européenne Jean-Claude JUNCKER, que nous connaissons pour ses affinités pro-environnementales et sa défense très honorable de la Cause animale. Lien : https://www.mesopinions.com/petition/animaux/sauvons-chaussette-diesel-odeurs-envols-plastiques/27978 !

Un RDV est potentiellement programmé le 28/09/2017 au siège de chez COVED-Lyon (392, Rue des Mercières à Rillieux-la-Pape) avec le président d'AURA Environnement, car nous VOULONS une copie de cette demande d'autorisation déposée par COVED à la préfecture du Rhône.

Or, au jour d'aujourd'hui, COVED nous a fait savoir qu'elle nous refusait cette transmission sur notre méga clé USB, (en général ce genre de demande d'autorisation déposée par un bureau d'études comprend plus de 1 000 pages. Il nous faut au moins plus de 2 mois pour étudier tout cela.), en nous disant que nous ne l'aurions jamais, mais, uniquement - devant le fait accompli - lorsque ce dossier sera mis en ligne par les services de l'Etat, lors de la future enquête publique, et ce, début 2018 !

Il vous faut comprendre la "manip" des services de l'Etat et des exploitants de décharges : ils ne communiquent et ne veulent mettre en ligne l'immense projet de décharge uniquement pendant l'enquête publique qui dure généralement 1 mois. Ce qui veut dire, que les particuliers et les associations environnementales n'ont qu1 petit mois (alors qu'il nous faut 2 à 3 mois en temps normal pour zoomer cartes, graphiques, études d'impact, avis de l'autorité environnementale, et...) pour étudier les failles potentielles de ces dossiers réalisés par des bureaux d'études ultra expérimentés qui font, en plus, appel à des cabinets d'expertises encore plus experts dans leurs matières distinctives qui, EUX, ont bossé pendant plusieurs mois voire plusieurs années. Les associations environnementales sont donc irrémédiablement "coincées" pour comprendre les tenants et les aboutissants de ces manoeuvres anti-démocratiques en si peu de temps, et très peu vont aux enquêtes dites publiques qui ne sont que des parodies où les populations locales concernées ne vont pas. Généralement, le commissaire-enquêteur désigné par le tribunal administratif, dit Amen aux porteurs de ces décharges et fait très souvent fi des observations du public !

Wendy 006

PAS DE CELA aux GRANGES-GONTARDES !

Les envols de plastiques en 2013 de la décharge COVED

sur notre nature de ROUSSAS !!!!

Passé ce temps très court où les populations locales sont "invitées" à s'exprimer sur des sujets très souvent-techniques qu'elles ne peuvent comprendre, comme par exemple en chimie, les préfets peuvent ensuite - très souvent - prendre leur arrêté d'autorisation d'exploiter une décharge classé en ICPE. Et voilà, comment ils "baisent" les populations locales, les riverains et les associations environnementales qui n'ont plus qu'1 SEUL recours : contester l'arrêté préfectoral en question devant le tribunal administratif - à condition d'avoir un avocat qui a, comme à la chasse, du "mordant" ! Et attention : les associations environnementales - et leurs meneurs - sont sur la surveillance des RG ou d'autres "miliciens" des boîtes de surveillance de masse des populations comme au bon vieux temps de la Gestapo, car, de nos jours, il ne fait pas bon d'être un-e opposant-e - non violent-e - face à l'omerta des élu-es, de certains camarades-petits-agents de l'Etat - que nous devons protéger - et qui ne sont que des marionnettes au service de leur ministère de tutelle, car c'est à Paris que se décident les projets sur le dos des populations locales et des animaux qui doivent payer des impôts de plus en plus excessifs pour, en récompense de leur loyauté républicaine, subir ensuite des envols de plastiques dans les arbres ou respirer des odeurs infernales assez souvent constituées de dioxines et/ou de métaux lourds, pour ne pas parler de BOUM en série, comme ce fut le cas, presque jour pour jour, le 21/09/2001 avec le scandale de l'explosion d'un stock de nitrate d'amonium chez AZF à Toulouse où les services de l'Etat et l'exploitant assuraient pourtant que tout était tellement si parfait !

On en connaît l'addition : 31 morts !!!

Les dossiers d'instruction de ces DDAE, maintenant transformés en procédure unique dite DAEU, nous connaissons. C'est ce que nous avons fait il y a quelques années en Haute-Loire lorsque SUEZ a voulu implanter une décharge au-dessus du Puy-en-Velay ! Nous avons obtenu fissa le dossier de demande d'autorisation assez rapidement ce qui nous a permis de dégager SUEZ de la Haute-Loire parce que nous les défenseurs des animaux et de l'environnement, les agriculteurs, les pêcheurs, les chasseurs, les élu-es, NOUS NOUS SOMMES mobilisé-es contre un projet de décharge sur nos terres agricoles de la Haute-Loire !

Notre force et notre unité ont été la terreur de SUEZ ! Des copains avocats écologistes de Lyon nous ont assisté sans bourse délier en Haute-Loire !

Jours et nuits, nous avions des camarades qui veillaient sur le plateau du Devès ! Les bases révolutionnaires d'AURA Environnement sont nées vers Cayres dans le Velay volcanique, à 17 km du Puy-en-Velay et à 30 km de Langogne !

Alors, PAS de DAEU Messieurs de la COVED, pas de RDV à Rillieux-la-Pape ! NOUS RESISTERONS ! Inutile de nous inviter au restaurant comme vous nous l'avez suggéré, nous viendrons avec notre pain et nos vins Bio devant les grilles de votre centre de Lyon avec nos pancartes, car nous déplacerons également  la lutte médiatique sur la région de Lyon ! Les habitant-es de la région AURA (Auvergne Rhône-Alpes) doivent savoir que leurs poubelles aux odeurs infernales, surtout en plein cagnard, viendront salir nos terres viticoles des Granges-Gontardes !

Gardez vos poubelles ! Nous n'en voulons pas aux Granges-Gontardes ! Inutile de nous diviser, nous serons solidaires entre chasseurs et écolos, simples camarades et petits fonctionnaires, petits commerçants et ouvriers, partisans et résistants face à la puissance de l'argent et des petits pouvoirs locaux !

Nous avons DONC la preuve que ni les services de l'Etat (Dreal 26) et ni l'exploitant (COVED/PAPREC) ne veulent communiquer avec les populations locales des Granges-Gontardes qui doivent ABSOLUMENT protéger leur terre, leur terroir, leur tourisme, leur cadre de vie plutôt pas trop mal côté, leur identité pour que le terrain du motocross ne se transforme pas en une toute nouvelle décharge exposée au si redouté Mistral et aux vents dominants, (tantôt Nord-Ouest, tantôt Ouest-Nord) qui se rabattront de plein fouet sur un TOUT nouveau casier d'une nouvelle installation qui ne sera protégée par aucune montagne mais uniquement que par des remblais et des végétaux aussi épais qu'un fétu de paille ! 

Souvenez-vous Camarades du fameux nuage de Tchernobyl qui se serait arrêté aux SEULES frontières de Strasbourg !

C'est quand même INADMISSIBLE que le maire des Granges-Gontardes n'ait pas annoncé cette TRISTE nouvelle de projet de DECHARGE à ses concitoyens qui l'ont élu !

Devant le manque crucial d'informations sur la nature des déchets et leur provenance sur le futur terrain du motocross des Granges-Gontardes, les habitant-es sont désemparé-es !

Puisque les services de l'Etat traînent des pieds et ce nonobstant les demandes incessantes de démocratie directe du Collectif de protection de l'environnement vers Roussas-Granges-Gontarde (CPERG), les questions fusent de tous côtés : "Il y aura-t-il de l'amiante" alors que de nos jours la décharge de Roussas (CBJ2 Combe-Jaillet 2) en reçoit ? "De quels départements viendront les déchets estimés entre 75 000 T et 100 000 T" ? "Devons-nous vendre nos maisons et nos biens pour éponger les dettes de la commune des Granges-Gontardes qui s'est ruinée pour l'école ?"

Afin d'éponger les dettes de la commune des Granges-Gontardes, les élu-es ont décidé de vendre leur territoire du motocross classé en Usi (Secteur réservé aux sports et loisirs bruyants) pour que la future DECHARGE de COVED de Roussas puisse s'y installer et ce, dans le cadre de l'actuelle enquête publique de modification du PLU !!!!

Cette nouvelle décharge sera inutile et absolument pas nécessaire car la Drome possède déjà 3 décharges !!!

Camarades, venez nombreux à cette enquête publique de modification du PLU pour dire au Commissaire enquêteur, NON à la déclassification des parcelles allouées aux activités sportives, comme le très sympa motocross pour que ces zones deviennent ENSUITE une DECHARGE qui viendra se dessiner dans le paysage, (pendant au moins 20 ans), des Granges-Gontardes qui en ont assez de la proximité des décharges, de la ligne TGV, de l'autoroute, des routes diverses sillonnées à longueur de journées par les trop nombreux camions-poubelles de la Drôme, de l'Ardèche et des départements voisins qui prèfèreront souiller les terres saines et viticoles des Granges-Gontardes avec leurs couche-culottes imbibées de merde ou leurs plastiques sucrés ou salés qui seront "dégustés" par la faune sauvage qui prolifère - malheureusement - dans cette région qui a besoin de régulation !

TOUT-ES ENSEMBLE, MOBILISONS-NOUS CONTRE LE futur PROJET de DECHARGE COVED/¨PAPREC aux GRANGES-GONTARDES !

Mobilisons-nous pendant l’enquête publique !

Permanences du commissaire enquêteur en Mairie :

- Samedi 23 septembre 2017 de 09 heures à 12 heures 
- Mercredi 04 octobre 2017 de 09 heures à 12 heures 
- Jeudi 12 octobre 2017 de 16 heures à 19 heures

RESISTANCE - RESISTANCE - RESISTANCE - NO PASARAN ! EXIGEONS LA DEMISSION DU MAIRE DES GRANGES-GONTARDES !

Pour le comité central du CPERG, Marc-Claude de PORTEBANE

Enquête publique PLU + PROJET décharge COVED Granges-Gontardes (26) : déluge de tracts du CPERG sur le village !

Oépration "Raisins de la colère rouge" aux Granges-Gontardes :

les miltant-es écologistes d'AURA Environnement et du CPERG

(Collectif de protection de l'environnement vers Roussas-Granges-Gontardes)

ont tracté massivement pour informer les habitants modification PLU

+ projet d'extension de la décharge COVED sur le terrain du motocross !

Raisins rouges colere i 033

Cette élue du conseil municipal des Granges-Gontardes

s'oppose au futur projet d'extension de la décharge COVED !

Les habitant-es de la commune des Granges-Gontardes trop souvent tenues dans l'ignorance sur le véritable enjeu de l'actuelle enquête publique de modification du PLU ont découvert avec effroi, en lisant les tracts du CPERG (Collectif de protection de l'environnement vers Roussas-Granges-Gontardes) ce qui allait bientôt se tramer dans leur dos :

le terrain de l'actuel motocross situé sur leur commune des Granges-Gontardes verra dans les prochaines années l'extension de la décharge COVED située à quelques pas sur la commune voisine de Rousssas !!!

Raisins rouges colere i 026 2 jpg aMême si leur commune est fortement endettée, les habitant-es des Granges-Gontardes ne tiennent absolument PAS à voir déferler sur leur commune les envols de plastiques, les odeurs pestilentielles, les jus divers des ordures ménagères de la Drôme et des départements voisins qui ont jalonné, avec les vents violent du Mistral, les années COVED à Roussas où AUCUNE opposition sérieuse ne s'était jamais réalisée depuis qu'AURA Environnement a débarqué !

Raisins rouges colere i 016 2 jpg aCet été, nous sommes allés rendre visite à la COVED de Roussas avec Henri BOUR (membre du Syndicat des vignerons Grignan-Les-Adhémar), dans le but d'obtenir la demande de la nouvelle autorisation déposée par COVED/PAPREC pour l'extension de sa décharge, désormais, sur les terres agricoles et touristiques des Granges-Gontardes !

Raisins rouges colere i 025

Les gens sont inquiets sur la nature des déchets de la future décharge COVED :

"Puisqu'ils ne veulent vous communiquer la demande d'autorisation de COVED..."

Nous avons fait également une demande officielle à la Dreal de la Drôme ! Las ! Devant autant d'arrogance et de mépris, nous avons saisi la CADA !

Ces gens-là ne comprennent malheureusement que les rapports de force ! Raisins rouges colere i 029

Venez chercher nos tracts mis gentiment à votre disposition

au salon de coiffure de la très sympa Véro MATHON

sise aux Granges-Gontardes-Les-IGNORANTS !

"Ce n'est pas parce que la commune des Granges-Gontardes a des problèmes d'argent qu'elle devra accepter sur son sol l'argent issu des poubelles de COVED. Avant tout le pognon allait à Roussas, nous avait que dalle. Mais je suis contre le projet d'extension de cette énorme décharge tout comme j'ai déja signée la pétition contre le prolongement dans la durée de la carrière GSM située sur notre commune....", nous a confiée, hier, dans les Granges-Gontardes, une élue (qui tient à garder l'anonymat) et qui soutiendra dans les prochains mois le probable projet de ZAD (Zone-à-défendre) sur le terrain du motocross !

Raisins rouges colere i 005NON AU PROJET de DECHARHE aux GRANGES-GONTARDES !

Agissons aujourd'hui pour ne pas le regretter pendant 20 ans !

Refusons le projet de PLU proposé par la mairie qui permettra la création de la décharge COVED/PAPREC sur notre commune des Granges-Gontardes !

Raisins rouges colere i 023Mobilisons-nous pendant l'enquête publique de modification du PLU !

Conservons notre parcours de santé en bonne santé !

Raisins rouges colere i 013Soutenons les revendications du CPERG (Collectif de Protection de l'Environnement vers Roussas et Les Granges-Gontardes) et REFUSONS :

- LES ODEURS INSOUTENABLES qui envahiront tout le village des Granges-Gontardes !

- LA POLLUTION DE L'AIR qui menacera notre santé et celle de nos enfants !

Raisins rouges colere i 007- LA DEGRADATION DE NOTRE CADRE DE VIE !

- LA PERTE DE VALEUR DE NOS MAISONS ET DE NOS TERRES !

- LA REMISE EN CAUSE DE NOTRE AGRICULTURE : vin AOC & Bio, lavande !

SAUVONS NOS ANIMAUX - PROTEGEONS NOS FUTURES GENERATIONS - SAUVEGARDONS NOTRE TOURISME ET NOS CULTURES !

Faites-le savoir au commissaire-enquêteur en mairie des Granges-Gontardes : le 23/09, le 04/10 et le 12/10 !!

Les vents mauvais de la future extension décharge COVED/PAPREC @Roussas au PLU des Granges-Gontardes !

Modification et enquête publique PLU aux Granges-Gontardes

Extension de la décharge COVED/PAPREC de Roussas

sur le terrain actuel du Motocross (Zones UI et USL) :

à la demande des populations locales et des vignerons ulcérés

AURA Environnement lance l'opération "Raisins de la colère rouge" !

Modif plu gg 029

Alors que toutes les assurances avaient été données aux populations locales par leurs élu-es, COVED-PAPREC a déposé sa demande d'extension de sa méga décharge, non plus sur la commune de Roussas dans la Drôme mais cette fois, sur la commune voisine des Granges-Gontardes où les raisons de la colère explosent !

Alerté par les populations locales du Collectif de protection de l'environnement vers Roussas-Granges-Gontardes (CPERG), le comité central d'AURA Environnement a décidé de leur prêter assistance et vous donne l'info en prime time : la DAEU (demande d'autorisation environnementale unique) a été déposée à la préfecture de la Drôme le 31/08/2017.

Nom de code du projet d'extension du CET (centre d'enfouissement technique) de COVED/PAPREC : LCJ 3.

Présentation CONFIDENTIELLE en mairie des Granges-Gontardes le 03/04/2017 et aux élu-es de Roussas, le 29/06/2017.

L'emprise du nouveau projet sera de 13,6 ha dont 8 ha pour le stockage de pas moins d' 1 300 000 T sur une durée de 18 ans.

Les apports annuels seront de 75 000 T, (100 000 T maxi), soit légèrement - selon COVED-PAPREC - en dessous des apports actuels.

LEGEREMENT !!!!

L'enfouissement commencerait au bord de la D 133 derrière un merlon de terre pour s'étaler vers le moulon (petit monticule rocheux). Les pentes côté Ouest seraient en espalier et camouflées par des plantations de végétaux dont on sait parfaitement qu'il faudra plusieurs années pour obtenir une végétation dense.

Les casiers devraient fonctionner en mode bioréacteur pendant 24 mois.

Les déchets seraient de type ménagers et assimilés en provenance de Drôme-Ardèche, avec au moins 80 % d'apports en provenance de ces  2 départements.

Aucune mise en balle de ces poubelles ne sera prévue !!!

Les bassins de recueil des lixiviats seraient placés au bord de la RD 133.

La maîtrise totale des envols de plastiques lors des vents violents type Mistral ou vents dominants ainsi que des odeurs pestilentielles prendrait au minimum 3 ans.

Les déchets proviendraient à 75 % des départements de Drôme/Ardèche ( à hauteur d'un rayon de 50 km) et les 25 % restants des départements limitrophes à plus de 50 km (Départements 04, 05, 13, 34, de la ville de Bagnols, de Lyon et de Bollène).

Ca va donc ratisser large pour inonder les terres des Granges-Gontardes qui peuvent dire adieu à l'image de marque de leur pinard, de leurs champs de lavande et de leur économie locale. Sympa pour les habitant-es et les vignerons des Granges-Gontardes et des environs qui récolteront toutes les odeurs infernales.

Dae tony 092 2 jpg aCHUT Camarades !!!

Le maire des Granges-Gontardes - Michel APROYAN - préfère les poubelles aux raisins de ces si belles terres de cette Drôme provençale qui font la notoriété de toute la région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes).

Les Granges-Gontardes sont situées à 8 km de Pierrelatte. Les communes les plus proches sont La Garde-Adhémar, Roussas, Valaurie.... Jusqu'en mars 2015, la commune dépendait du canton de Pierrelatte. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, elle est rattachée au canton de Grignan.

Les employé-es et vignerons de l'AOC Grignan-les-Adhémar ont décidé de ne pas rester les bras croisés et de rejoindre massivement AURA Environnement.

Sauvons nos animaux et nos terroirs !

PETITION : SAUVONS les toutous « Chaussette » et « Diesel » des odeurs et envols de plastiques vers la décharge COVED-PAPREC à Roussas (Drôme) !

TOUTES et TOUS à ROUSSAS ! Rejoignez nos 44 000 fans sur Facebook et les 800 militant-es fanatiques de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux réuni-es en comité central ce week-end à Argelès-sur-Mer https://www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux/

SAUVONS les toutous « Chaussette » et « Diesel »

des odeurs et envols de plastiques vers la décharge

COVED-PAPREC à Roussas (Drôme) !

Rouss peze 007 2 jpg 2LIEN Pétition : http://www.mesopinions.com/petition/animaux/sauvons-toutous-chaussette-diesel-odeurs-envols/27978

Auteur : Marc-Claude de PORTEBANE, Président d’AURA Environnement, Porte-parole de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux et du Collectif de Protection de l’Environnement vers Roussas (CPEP)

Créé le 07/02/2017  

À l'attention : Mr le président de la Commission européenne Jean-Claude JUNCKER, Mr le Commissaire européen Karmenu VELLA, Mr le préfet de la Drôme

Les toutous « Chaussette » et « Diesel » vivent à proximité de l’immense décharge Coved-Paprec au lieu-dit « Combe Jaillet » dans la Drôme où se propagent dans la nature sacs en plastique et odeurs pestilentielles dans un paysage bucolique composé de vignobles ancestraux, de champs de lavande et d’oliviers.

 

AURA Environnement et le Collectif de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux demandent à Mr Pascal BRIE de l’UT Dreal 26 en charge des installations classées pour la protection de l’environnement et au préfet de la Drôme, Eric SPITZ, de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour que cessent ces nuisances insupportables pour les animaux et les habitants des communes de Roussas et Les Granges-Gontardes.

 

Nous, signataires de cette pétition, nous exigeons la fermeture définitive de cette décharge COVED-PAPREC au 31/12/2021 sans possibilité d’arrêté préfectoral complémentaire d’extension ou de prolongation après 2021, date à laquelle devra se mettre en place la phase de post-exploitation ; que l’ONF de la Drôme-Ardèche fasse nettoyer les envols de plastiques autour de cette méga décharge à la charge de COVED-PAPREC sur les arbres (dont des chênes verts, du Chèvrefeuille des Baléares ou de l’Asperge à feuilles aiguës) et sols des forêts communales et privées où vivent de très nombreux animaux sauvages ; que les élu-es de la commune de Roussas dirigée par Mme Christiane ROBERT prennent toutes les mesures pour que cessent ces massacres de l’environnement et soutiennent publiquement notre cause ; que l’assemblée nationale et le ministère de l’Environnement se penchent sur le fait qu’il n’y ait pas eu de CSS (Commission de Suivi de Site) en 2016 ; que Bernard ROUDIL le sous-préfet de Nyons, la Fédération départementale des chasseurs de la Drôme et l’Association communale de chasse agrée de Roussas dont un des buts est de favoriser sur son territoire le développement du gibier et de la faune sauvage dans le respect d’un véritable équilibre agro-sylvo-cynégétique nous dressent un inventaire complet des animaux susceptibles d’avoir ingurgité des sacs plastiques sucrés ou salés souillant les sols comme nous avons pu le constater ; que le groupement fonctionnel du SDIS 26 dirigé par le colonel Olivier BOLZINGER nous dise pourquoi des tas de sacs en plastiques noir renfermant d’autres plastiques non-identifiés ont été retrouvés aux abords de la piste parallèle à la RD 113 (en direction du Centre d’Enfouissement Technique COVED-PAPREC et du Motocross vers le Bois des Mattes) ; que nous soyons correctement informés par le directeur de cabinet du préfet de la Drôme Stéphane COSTAGLIOLI ou Marie-Laure PELISSIER la secrétaire du préfet de la Drôme lorsque nous demandons des précisions Républicaines sur la décharge COVED-PAPREC (notamment la communication des rapports annuels 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016) ou la transmission d’ informations capitales sur la sécurisation absolue de l’espèce remarquable en déclin en Europe : l’Alouette lulu !

 

PROTEGEONS ensemble les toutous « Chaussette » et « Diesel » et les autres espèces innocentes  - comme les oiseaux Bubo bubo, Caprimulgus europeeus Linnaeus, Lullula arbores, Monticola solitarius ou les nombreux reptiles dont Timon lepidus - des envols de plastiques ABSOLUMENT DEGUEULASSES vers la décharge COVED-PAPREC à Roussas dans la Drôme !

 

L’homme est tenu de savoir. L’homme est responsable de son ignorance. L’ignorance est une faute !

 

NOUS, protecteurs des animaux et de l’environnement, NOUS EXIGEONS que LES SERVICES DE L’ETAT DE LA DROME, LA COMMUNE DE ROUSSAS et la COMMUNAUTE de COMMUNES ENCLAVE DES PAPES-PAYS DE GRIGNAN CESSENT de NOUS TENIR dans L’IGNORANCE sur la DECHARGE de COVED-PAPREC !

 

Rejoignez-nous pour un DIE-IN de MASSE dans les rues de ROUSSAS tous les 14 juillet dont celui de 2017 ! Inscription : aura-environnement@laposte.net

 

Marc-Claude de PORTEBANE
- Président d’AURA Environnement
- Porte-parole de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux
- Porte-parole du Collectif de Protection de l’Environnement vers Roussas (CPEP)
http://www.aura-environnement.com/