SYDEMER

Le Collectif de Défense de l’Environnement du Pilat (CDEP) s'invite aux voeux du maire de Saint-Romain-en-Gal !

A peine né, le Collectif de Défense de l’Environnement du Pilat (CDEP)

tracte et récolte soutiens CONTRE le énième arrêté préfectoral

du préfet du Rhône prolongation décharge NICOLLIN

lors des voeux du maire Pierre LANGLAIS !

Voeux st rom 034

A l'initiative d'AURA Environnement, les riverains excédés par les odeurs insupportables de la décharge NICOLLIN de Saint-Romain-en-Gal ont décidé la prise en main de leur destin via la lutte révolutionnaire avec la création du Collectif de Défense de l’Environnement du Pilat (CDEP) qui permettra à tout cet immense territoire du parc naturel régional du Pilat (qui regroupe 47 communes de la Loire et du Rhône sur un territoire de 700 km2, pour une densité de 80,2 hab/km2 - densité assez élevée pour un parc naturel - avec les grandes villes proches comme Saint-Etienne ou Vienne), de savoir comment est dévalorisé ce beau parc limité au nord/ouest par la vallée du Gier et à l'est par la vallée du Rhône, ses frontières sud et ouest qui le mènent aux portes de la Haute-Loire et de l'Ardèche à quelques kilomètres de Saint-Etienne et pas très loin d'un autre projet inadmissible de méga Usine à poubelles méthanisation/CSR - combattu par le collectif C.H.U.P.A qui représente plus de 10 000 personnes - vers Andrézieux-Bouthéon et porté par le syndical local : le SYDEMER qui loge dans les locaux de Saint-Etienne Métropole. 

A Saint-Romain-en-Gal, à l'initiative également d'AURA Environnement un autre collectif, plus modéré, est en gestation avec notamment la potentielle participation du très sympathique ex-conseiller municipal Marc GAVIOT-BLANC. Ce collectif devrait travailler, lui, plus en harmonie avec les élu-es dont le maire Pierre LANGLAIS qui a indiqué, lors de ses voeux à la salle polyvalente de Saint-Romain-en-Gal, vouloir demander une contre-expertise sur les attendus olfactifs du préfet du Rhône Michel DELPUECH qui a accordé une énième prolongation à la décharge gérée par la SAS NICOLLIN.

AURA Environnement demandera une autre contre-contre-expertise.

Voeux st rom 040Vendredi 06/01/2017, le CDEP est donc passé immédiatement à l'action en tractant à l'issue des voeux du maire.

Voeux st rom 038L'assistance a de facto accordé à plus de 80 % des membres présents son soutien au CDEP qui a présenté sa pétition internet qui recueille déjà plus de 15 500 signatures.

Voeux st rom 041Entre toasts et verres de blanc, la population injustement salie de Saint-Romain-en-Gal en a redemandé des tracts d'AURA Environnement.

Le CDEP a élu sa secrétaire : Elisa POMARES. Son président : Emile POMARES. Sa vice-présidente : Pierrette POMARES. Son porte-parole : Marc-Claude de PORTEBANE. D'autres postes de responsabilité sont à pourvoir.

Le CDEP se veut à 100 % indépendant des piêtres partis écologistes régionaux inefficaces depuis 1969, date de la création de la décharge NICOLLIN.

Une conférence de presse aura lieu prochainement pour expliquer comment et pourquoi AURA Environnement ira au tribunal administratif de Lyon afin de contester cet énième arrêté préfectoral pris à l'encontre des habitants et des animaux vivant à proximité de cette décharge qui décharge des odeurs insupportables et inadmissibles !

Avec cette présence sur tout le territoire du parc naturel régional du Pilat, AURA Environnement et le CDEP espèrent regrouper plusieurs milliers de militant-es et de militants.

La révolte des 56 000 défenseurs du Pilat est en marche CONTRE la décharge NICOLLIN et l'arrêté-alibi DELPUECH qui vont, une nouvelle fois, semer les mauvais vents de la discorde inter-régionale en autorisant 16 000 T de pourriture en 2017 et à partir de 2018 au moins pour 6 ans quelques 65 000 T de déchets du Rhône et surtout du Grand Lyon !

Un avertissement pour le SYDEMER de Saint-Etienne : l'usine TMB Canopia de Bayonne crame !

Alors que le SYDEMER de Saint-Etienne veut faire du TMB

probablement sur 2 sites vers Andrézieux-Bouthéon (Loire)

l'usine TMB Canopia de Bayonne présentée comme la Rolls

TMB par les promoteurs de l'UTV de Bordères-sur-L'Echez

a été fortement endommagée par un incendie  !

K1 72

Les promoteurs du projet UTV 65 de Bordèrs sur l'Echez ont présenté leur usine TMB (Tri Mécano-biologique) comme étant plus performante que celle de Bayonne.

Est-ce à dire qu'elle devrait brûler plus rapidement ??
C'est France Bleu Pays Basque dans son édition de ce jour qui nous informe de cette calamité supplémentaire pour le "tri-mécano biologique" de nos poubelles molodorantes et cramables, en plus.
Le site de Canopia a été lancé dans le nord de Bayonne en 2014. Géré par le syndicat mixte Bil Ta Garbi, il permet le traitement de 161 000 tonnes de déchets en provenance de 202 communes du Pays Basque et des villes béarnaises de Sauveterre et Salies.
Selon France Bleu, "Les alarmes du centre de traitement des déchet de Canopia se sont déclenchées vers 03 heures ce vendredi matin. Le feu a pris dans le bâtiment destiné au tri des ordures ménagères. L'origine du sinistre est inconnue. Il n'y a pas de blessé. En revanche, les dégâts sont très importants. Le feu a embrasé entièrement l'un des édifices du site. 52 pompiers sont intervenus à Canopia au nord de Bayonne. Une épaisse fumée noire a aussitôt envahi l'autoroute A 63 riveraine. L'incendie a pu être maitrisé vers 07h30 après la mise en action de 5 lances.".
Cela fait plusieurs mois que le collectif C.H.U.P.A alerte les populations locales sur les dangers du TMB en France.
Le tri mécano-biologique pouvait éventuellement être envisagé et trouver sa place dans la gestion des déchets comme outil de stabilisation des ordures ménagères résiduelles (OMR) après collecte sélective des biodéchets, des emballages et des déchets dangereux des ménages, notamment pour minimiser l’impact des déchets mis en décharge (neutralisation des émissions de méthane de la matière organique résiduelles et réduction du volume enfoui).
Mais cela a été un leurre de croire qu’il pouvait être considéré comme un moyen efficace et privilégié de produire du compost normé utilisable en agriculture.
Et nous l'avons démontré lorsque nos militants sont allés surveiller le CV0 de Saint-Barthélémy-de-Vals et son compost produit par Véolia qui en a la DSP (Délegation de service public).
Dans toute la région de cette commune martyr de Saint-Barthélémy-de-Vals les résultats pour les habitants sont des plus néfastes pour l'environnement et leur qualité de vie.
Et le SYTRAD de Valence enchaîne maladresses sur maladresses avec l'argent public.
Le récent rapport de la MEES n'est guère brillant, en effet !!!!
 

Projet Usine à poubelles CSR à Andrézieux-Bouthéon : Opération tractage pour la rentrée scolaire 2016 des opposants du Collectif ZADiste CHUPA !

Les militan-tes du Collectif CHUPA

(Halte Usine à poubelles CSR à Andrézieux-Bouthéon)

maintiennent la pression contre l'implantation de cette future Usine à poubelles 

dans leur commune en distribuant plusieurs tracts ce matin

devant l'école Jeanne d'Arc à Andrézieux-Bouthéon !

Jarcand 025Une douzaine de militant-es du Collectif CHUPA et de l'association environnementale "AURA Environnement" ont distribué, de façon pacifique, plusieurs dizaines de tracts afin de dénoncer le projet du SYDEMER de Saint-Etienne qui pourrait installer une potentielle future Usine à poubelles (Méthanisation + production de CSR) sur 2 zones de la communes d'Andrézieux-Bouthéon : L'Orme les Sources et la ZAIN Parc Opéra International.

Jarcand 016Petit rappel : le collectif ZADiste CHUPA est soutenu par plus de 10 000 personnes au travers ses pétition (3253 signatures internet et plus de 7 000 version papier).

Lien : http://www.mesopinions.com/petition/politique/halte-usine-poubelles-za-vers-andrezieux/15574

La lutte continue.