ALTRIOM ZA de POLIGNAC (43) : les confidences d'AURA Environnement sur ce rapport SECRET de la Dreal Auvergne-Rhône-Alpes !

Tandis que des avenants pleuvent entre la collectivité & ALTRIOM

sous la forme de pénalités à la charge du contribuable......

Quelques écarts mineurs et 18 constats pépère ont été

relevés par la Dreal AUVERGNE-RHONE-ALPES en 2015 !

Altriom dreal auraNOTA BENE : les dirigeants d'ALTRIOM poliment contactés aux tél par AURA Environnement se sont défilés !!!!!

Si la Dreal Auvergne-Rhône-Alpes ne tient pas trop à communiquer, c'est que l'ICPE (Installation classée pour la Protection de l'Environnement) ALTRIOM est sous l'artillerie de plusieurs associations environnementales et de la presse spécialisée dans la défense de l'environnement et plus particulièrement dans le petit monde des déchets où toutes sortes de saloperies sont permises contre la nature et les animaux !

Ce rapport CONFIDENTIEL de visite de la Dreal Auvergne-Rhône-Alpes a été la 1ère visite d'inspection après mise en service del'installation au 01/07/2014.

Liste des installations inspectées :

- Bâtiment de réception des déchets,

- Bâtiment de tri des ordures ménagères,

- Halles de fermentation, d'affinage et de maturation du compost,

- Bâtiment de fabrication du combustible solide de récupération (CSR),

- Bassins de gestion des eaux,

- Installations de traitement de l'air.

X, l'inspecteur de la Dreal présent a rencontré les personnes suivantes : Mathieu CHARREYRE, PDG ; Fabien CHARREYRE, directeur ; Julien CHENEVOTOT, directeur d'exploitation ; Fabienne VALENTIN, responsable QSE ; Lise MALAVAL, agent d'accueil.

Principales constatations effectuées :

"Les dispositions constructives (murs coupe-feu, dispositifs de désenfumage et de cantonnement des fumées) et les moyens de lutte incendie sont en place. Les dispositifs de gestion des eaux ont été mis en palce. Les analyses de suivi des rejets dans l'eau et dans l'air sont réalisées. La gestion du tri et du traitement, après une période de réglage, apparaît maîtrisée moyennant quelques adaptations. En revanche, les débouchés du compost et du combustible solide de récupération constituent un enjeu majeur pour la pérennité de l'installation...."

AH BON ? ET POURQUOI ?

"4 écarts mineurs ont été constatés :

- Fréquence non-respectée d'analyse du rejet d'eaux pluviales

- Délai non-respecté pour la mesure du bruit

- Absence de rétention pour des produits hydrocarburés

- Apport de compost de déchets verts non prévu dans le processus de compostage..".

AH BON ? ET POURQUOI ?

A suivre.

CSR Déchets ordures ménagères camions Dreal Auvergne-Rhône-Alpes Eau ALTRIOM 43 ZA de POLIGNAC confidences d'AURA Environnement visite d'inspection Bâtiment de réception des déchets tri compost Mathieu CHARREYRE Fabien CHARREYRE Julien CHENEVOTOT Fabienne VALENTIN Lise MALAVAL bruit eaux pluviales