eau potable

L'ARS 26 va-t-elle nous dire Origine Pollution Eau potable à Valaurie-Roussas en 2016 ?

L'ingénieur d'études sanitaires de l'ARS va-t-elle nous dire pourquoi

le contrôle sanitaire (N° 00105948) effectué le 1810/2016 a révélé que

les eaux destinées à la consommation humaine étaient non-conformes ?

Valo 015

Allez-vous rester les bras croisés, Camarades, lorsque la station de pompage de la "Croix du Grès" située à Valaurie reçoit des eaux en provenance des terrains situés dans l'axe nord des communes des Granges-Gontardes et de Roussas, noin loin de l'actuelle décharge COVED sise à Roussas et qui veut - via l'actuelle modification du PLU - s'installer à quelques mètres sur les terrains du Moto-cross et de l'Auto-cross des Granges-Gontardes ?

Le prélèvement a été effectué le mardi 1810/2016 au niveau du point de surveillance à Valaurie Village et les conclusions sanitaires donnent "froid dans le dos" et nous aimerions bien savoir d'où vient cette pollution des eaux destinées à la consommation humaine.

Ce prélèvement d'eau a été jugé "non-conforme" à la norme "Distribution", en Bactériologie, le niveau de contamination étant déclaré par l'ARS 26 comme "important".

Valo 014 2 jpg a

Le bulletin d'alerte a été diffusé 2 jours après, soit le 20/10/2016.

Valo 006Mais d'où vient donc cette pollution de votre eau potable ?

Les enfants dans les écoles en ont-ils bu ?

Soutenons nos hôteliers, restaurateurs, actrices et acteurs du tourisme de cette Drôme provençale !

Côté Granges-Gontardes (Régie communale), la dernière pollution date du 29/10/2013 (Source : ARS 26) !

SI VOUS NE VOULEZ PAS DÉCHARGE PAPREC/COVED aux Granges-Gontardes, REFUSEZ LE PLU !

Après la modification du PLU, il sera trop tard pour dire :

STOP à la décharge PAPREC/COVED aux Granges-Gontardes !

Défendons nos vignobles AOC et

Sauvons nos sources eau potable ! Cperg val 023

Le Dauphiné Libéré (Montélimar & Drôme provençale) du 07/10/2017

Alors que la Résistance s'organise et que plusieurs personnalités ont rejoint le collectif CPERG, les élu-es et l'exploitant PAPREC/COVED communiquent via des communiqués de presse comme le long article du Dauphiné libéré de samedi 07/10/2017 qui vient de s'apercevoir qu'il y avait un projet de décharge aux Granges-Gontardes sur les terrains du Moto-cross et de l'auto-cross, qui, lui, est exploité par une société privée de bail !!

Comment peut-on exercer une activité professionnelle sans avoir de bail ? Qu'en pense le tribunal de commerce de Romans ! Qu'est-ce que c'est que cette histoire aux Granges-Gontardes que la presse a "oublié" de traiter pendant de trop nombreuses années, comme nous le disait aujourd'hui une journaliste de la région !

On vit dans quel pays, Camarades ?

Et nous voulons ABSOLUMENT une copie du bail passé avec le Moto-cross ! Nous attirons tout particulièrement l'attention du 1er ministre Edouard PHILIPPE !

Projet lcj3VRAI : la modification du PLU entraînera automatiquement la réalisation du projet "LCJ3" de PAPREC/COVED, car la demande de PAPREC/COVED stipule  bien qu'ils vont s'installer au lieu-dit "La Combe Jaillet" aux Granges-Gontardes et non dans une autre commune ! Le PLU adopté, PAPREC/COVED pourra légitimement s'installer car le maire et le conseil municiapl auront donné leur feu vert pour son installation dans le paysage bordé de vignobles des Granges-Gontardes !

Pourquoi le conseil municipal des Granges-Gontardes ne veut-il pas installer une zone d'activité économique avec des artisans, des PME ou des PMI, comme à Valaurie la commune voisine bien plus attractive ? Pourquoi ABSOLUMENT vouloir une décharge aux Granges-Gontardes ?

Regardez donc comment se passent, ailleurs, les enquêtes publiques relatives aux décharges ! Vous pourrez vous opposer de toutes vos forces pendant l'enquête publique d'autorisation de décharge, cela ne changera rien car le PLU sera potentiellement voté et vous n'aurez d'autre alternative que de dire "Adieu mon cher village d'antan" !

VOTRE SEULE FORCE réside dans cette modification du PLU et vous devez le dire au Commissaire-enquêteur qui peut rallonger de 15 jours la durée de l'actuelle enquête publique.

Aa200 jpDepuis le 31/08/2017, date à laquelle le projet de décharge a été tamponné à la préfecture de la Drôme, la société PAPREC qui a officiellement racheté la société COVED ne l'a pas dit aux villageois ni à la presse locale parce que le rôle de la presse dans ce pays, c'est de servir "la soupe à la bourgeoisie" et par contre, de "taper" très souvent sur le peuple !

Il a fallu que ce soit le CPERG qui le fasse et qui démontre aux gontardiennes et aux gontardiens quel allait être leur destin si le PLU était validé ou n'était pas contesté au tribunal administratif sur le fond et non pas sur la forme ! Si le PLU est validé, vous aurez la décharge pour 18 ans, à raison de 75 000 T à 100 000 T de déchets par an ! Réfléchissez bien camarades ! Regardez ailleurs où les communes ont installé les décharges COVED où les populations locales n'en peuvent plus comme à Vic-de-Chassenay où le président de l'ASPA ( Association pour la sauvegarde du patrimoine de l’Auxois) qui regroupe les opposants, explique dans la presse "....Les opposants au site souhaitent alerter les services de l’État de « l’infraction de Coved qui perdure quant à l’obligation, pour l’exploitant, de mettre en place un filet étanche aux oiseaux au-dessus du site de stockage, résistant aux intempéries, et de le tenir en état pour prévenir tout péril aviaire, comme c’est bien prescrit dans l’arrêté préfectoral. Or, depuis lundi, il n’y en a plus ». Le président de l’Aspa tient également à préciser : « Ce dispositif doit couvrir la totalité de l’alvéole exploitée (100 m par 50, ndlr) et ne peut revêtir un caractère aléatoire ou intermittent, sinon il n’empêche plus l’accès des oiseaux aux déchets et ne prévient plus le péril aviaire tant redouté par les avions militaires dans le couloir LFR 45 » et l'ASPA de continuer : "Cette situation entraîne la prolifération d’oiseaux sur le site : corbeaux, étourneaux, mouettes, milans, etc...". LIEN : http://www.bienpublic.com/edition-haute-cote-d-or/2017/03/04/l-absence-de-filet-etanche-aux-oiseaux-fait-polemique

Ailleurs, vers la décharge COVED à Champigny-sur-Marne, c'est l'horreur ABSOLUE : "Le site de la décharge de Champigny ISDND exploitée par la Coved est incroyable par son ampleur et situé seulement à 200m des premières habitations du village de Champigny. Les membres de l'association veulent révéler ce fait au plus grand nombre. En effet, la décharge s'est développée à l'abri des regards, sur les hauteurs de Champigny et est entourée par des bois. Bois tellement répugnant par le nombre de sac plastiques et déchets en tout genre que personnes ne s'y aventurent pour des promenades. La plupart des riverains ne s'imaginent pas un site d'une telle ampleur à seulement quelques centaines de mètres du village. ." LIEN : http://www.dechargechampigny.com/obs?d=visite.21.mars&su=1

Le maire des Granges-Gontardes sait bien que le CPERG a raison puisqu'il reconnaît que c'est de notre faute si l'on parle de décharge et demande à la population de ne "pas se contenter d'une seule version...".  La nôtre ! Mais, malheureusement les gontardiennes et les gontardiens n'ont pas d'autres version que la nôtre et c'est pour cela qu'elle et qu'ils sont venu-es exprimées leurs oppositions sur le registre du Commissaire-enquêteur qui a été obligé de joindre un 2° cahier parce que les mécontentements se multiplient, et pas seulement chez nos camarades du peuple de base mais aussi chez de gros vignerons, qui, à l'image des actionnaires du prestigieux vbignoble du "Baron d'Escalin" qui ont peur pour le devenir pour le devenir de leur activité commerçiale car leurs vignobles seront juste séparés de la décharge par la RD 113.

Samedi dernier, le CPERG s'est entretenu avec Jean IVANEZ, le président du Syndicat d'adduction d'eau (SAE) de Valaurie/Roussas qui nous soutient et qui était à notre dernière conférence de presse sur le terrain du Moto-cross des Granges-Gontardes. Les craintes pour les puits de captage sont énormes car l'eau se raréfie.

Une réunion de masse composée de plusieurs communes des alentours des Granges-Gontardes a été programmée avec le CPERG et plusieurs élu-es qui ne veulent pas entendre parler de projet de décharge. Cperg val 41

Notre camarade Dominique BRIET-GOBLET du CPERG a passé à la "loupe" les autres zonages du PLU des Granges-Gontardes. N'hésitez pas à lui demander ce qu'il pense de toutes les modifications.

Le lieu et la date, nous les diffuserons lors de notre prochaine assemblée, ce mercredi 11 Octobre 2017 à partir de 17h30 à notre nouveau siège aux Granges-Gontardes, chez Dominique BRIET-GOBLET, quartier des Estubiers. Coordonnées GPS : 231, Montée Saint-Pierre. Bientôt le CPERG aura sa boite-aux-lettres. (Nous demandons à nos camarades de repérer les mouchards et les provocateurs potentiels. Nul besoin de nous espionner. Le préfet de la Drôme a été mis au jus ce matin, par mail, de notre réunion privée).

Nous vous invitons à nous rejoindre autour du verre de l'amitié. Des boissons chaudes et fraîches et de quoi manger un bout ont été préparées pour nos invité-es.

Cperg val 40Notre camarade Marc-Claude de PORTEBANE est un spécialiste national reconnu des déchets et un opposant depuis plus de 30 ans aux projets d'atteinte à l'environnement comme les extensions des porcheries industrielles à Chirat-l'Eglise (03) ou à Agonac (Dordogne) où il a mobilisé les masses populaires car, TRES SOUVENT, les projets destructeurs de la faune et de la flore se font dans les tous petits, petits villages. LIEN HISTORIQUE du journal militant d'information alternative :  http://l-idiot-provincial.e-monsite.com/

Contrairement à ce qui se raconte à droite ou à gauche, le CPERG s'installe définitivement et durablement aux Granges-Gontardes mais aussi dans toutes les communes voisines avec le soutien de plusieurs élu-es et d'autres défenseurs de l'environnement dans une pacifique Résistance CONTRE les nuisances d'une décharge d'au moins 75 000 T de déchets/an/18 ANS !

Le CPERG est soutenu - parallèlement - par Henri BOUR qui défend avec acharnement son domaine viticole de Grangeneuve (Vin AOC Grignan-les-Adhémar) et d'autres vignerons solidaires de nos prises de position.

D'autres personnalités nous apportent leur soutien et d'autres moins connu-es souhaitent s'opposer fermement au projet de décharge aux Granges-Gontardes dont l'enquête publique est annoncée début 2018 par les POUR, alors que la Dreal 26 nous a confirmé, aujourd'hui, que ce ne sera certainement pas le cas !

Il semblerait que les services de la préfecture de la Drôme commencent à "freiner des 4 fers" en ne donnant pas tout-à-fait tort au CPERG soutenu par les gontardiennes et les gontardiens mais aussi d'autres communes voisines.

Une délégation du CPERG sera reçue, à la demande de Marc-Claude de PORTEBANE au préfet de la Drôme, par Mme la sous-préfète de Nyons, Mme BONNARD, le 24 octobre 2017 à 9h30.

Camarades, le CPERG ne se "foût" certainement pas de vous ! Nous aimons notre Drôme provençale et nous défendrons son patrimoine et son économie, ses sports et ses petits commerces.

Nous ne laissserons jamais partir le Moto-cross des Granges-Gontardes pour le remplacer par une décharge !

Nous avons JUSTEMENT des projets pour les Granges-Gontardes à l'horizon des prochaines années !

Cperg val 026

Rejoignez les 19 801 signataires de notre pétition internationale https://www.mesopinions.com/petition/animaux/sauvons-animaux-vignobles-aoc-grignan-adhemar/34303 et nos signataires de la pétition version papier signée dans les commerces dans un rayon autour de 45 km de Montélimar !

Toutes nos signatures ont été communiquées au Commissaire-enquêteur !

Plu 005

Ce PLU est incohérent et inacceptable !

Vous pouvez encore vous informer et manifester votre opposition à ce PLU, à la mairie des Granges-Gontardes, auprès du Commissaire-enquêteur PENDANT tous les jours d'ouverture de la mairie et pas seulement qu'en présence - le dernier jour de la permanence - du Commissaire-enquêteur !!!

Aménageons notre territoire OUI mais au service des habitants et de leur qualité de vie !

Sangl 26 016Que la Providence veille donc sur l'avenir des Granges-Gontardes et que l'opération "Les raisins de la colère rouge" lancée par le CPERG soit une adhésion de masse pour que jamais les terres innocentes des Granges-Gontardes ne soient souillées par des ordures !

BRAVO Veolia Water Technologies Sénégal : Conception et construction usine production et traitement eau potable à Dakar !

Depuis 160 ans, Veolia s’engage pour que

chacun ait accès à une eau de qualité

tout en préservant cette ressource vitale !

Pollutec 47Veolia au 27° salon 2016 Pollutec à Lyon.

La Société nationale des eaux du Sénégal (SONES) a confié à Veolia la conception et la construction d’une usine de production et de traitement de l’eau potable à Dakar.

La nouvelle usine permettra d’augmenter la production d’eau potable destinée aux habitants de Dakar et de sa banlieue de 40 000 m3 par jour. L’installation permettra en outre d’améliorer la qualité de l’eau dont la teneur en fer est élevée, grâce à des  procédés tels que l’aération d’eau brute, le traitement physico-chimique, la filtration sur sable et la désinfection au chlore.

Nous attendons de Veolia qu’il soit un partenaire technique et un conseil pour nous aider à relever les défis que représentent la mise en œuvre de projets structurants dans le domaine des infrastructures et le respect de la qualité technique. Nous espérons que son expérience, tant au niveau régional qu’international, contribuera à la réussite de ce projet important pour la qualité de vie des citoyens de Dakar », a expliqué Charles Fall, directeur général de la SONES.

La SONES (Société Nationale des Eaux du Sénégal) est une société de patrimoine. Elle a été créée par la loi n°95-10 du 07 Avril 1995 portant réforme du sous-secteur de l’Hydraulique Urbaine. La réforme a conduit à la disparition de la Société Nationale d’Exploitation des Eaux du Sénégal (SONEES) en charge de la production, de la distribution d’eau potable et de l’assainissement des eaux usées au profit de trois nouvelles entités dont la SONES

 « Nous sommes fiers que la Société nationale des eaux du Sénégal nous ait choisis pour l’aider à offrir un meilleur accès aux services essentiels. Depuis 160 ans, Veolia s’engage pour que chacun ait accès à une eau de qualité tout en préservant cette ressource vitale. Nous sommes impatients de mettre notre expérience et nos solutions au service du bien-être des communautés de Dakar et de sa banlieue », a ajouté Jean-François Nogrette, directeur général de Veolia Water Technologies.

La SONES, société de patrimoine de l’hydraulique urbaine et périurbaine, est le maître d’ouvrage de ce projet financé par un prêt de la Banque ouest africaine de développement (BOAD).