Grignan

Projet décharge PAPREC/COVED @Granges-Gontardes : AG #CPERG soutenu vignerons AOC Grignan-les-Adhémar chez Annie !

L'AG du CPERG aura bien lieu jeudi 26/10 à 20 h

chez "Annie" aux Granges-Gontardes. A la carte :

le vigneron "Baron d'Escalin" ira-t-il, lui, au TA

contester la future révision du PLU ?

Plu ep ce gg 030

La dernière AG du CPERG le 11/10/2017 :

irons-nous contester le nouveau PLU

au tribunal administratif seuls ou avec les vignerons ?

Aa96Le CPERG 2 (Collectif de Protection de l'Environnement vers Roussas-Les Granges-Gontardes), CPERG2 (2 pour Cellule action), qui rassemble nombre de gontardien-nes opposé-es au projet de PLU sur la commune des Granges-Gontardes dans la Drôme provençale réuni dans le cadre champêtre de notre camarade Dominique BRIET-GOBLED, avait notamment décidé le 11/10/2017 d'établir de nouvelles relations avec celles et ceux qui ne s'étaient pas encore mobilisé-es pendant l'enquête publique. 

Le comité central du CPERG1 (Cellule commandement) rassemblé ce week-end dans la commune voisine de Grignan, (en instance secrète), a voté son accord pour que soient rassemblées aux Granges-Gontardes toutes les populations locales en vue de donner plus de forces au CPERG2 lors de la future AG programmée à 20h, le jeudi 26/10/2017, chez notre camarade Annie.

Le CPERG1 qui décidé de faire le "ménage" parmi les éléments factieux locaux a désiré de ne pas être en opposition systématique avec les élu-es, l'exploitant et les services de l'Etat, tout en décidant samedi dernier :

1- de purger le CPERG de ces quelques parasites factieux, traîtres et extrémistes qui ne défendent pas les valeurs de défense environnementale et des animaux défendues par AURA Environnement mais uniquement leurs petits intérêts privés, capitalistes et personnels sans aucun rapport avec l'intérêt de la collectivité.

2- de se mettre en contact avec l'incontournable maire des Granges-Gontardes, Michel APROYAN (ce qui a été cordialement fait samedi 21/10/2017). Le maire a accepté le principe d'une table ronde entre lui et ses élu-s, le CPERG 1, l'exploitant ainsi que potentiellement des représentants de l'Etat. Future date à convenir.

3- de rencontrer samedi dernier, Michel VERSPEELT, le représentant belge en France (Agricultural Engineer, Oenologist, managing director) des vignobles "Baron d'Escalin" dont les terrains viticoles feront face au nouveau projet baptisé par PAPREC/COVED "LCJ3" sur les actuels terrains du moto-cross et de l'auto-cross aux Granges-Gontardes.

4- de fixer une date pour une 1ère réunion de travail sur leur projet de décharge avec Eric TEILHARD de CHARDIN, directeur général délégué Est de COVED Environnement, semaine 43, à son siège lyonnais à Rillieux-la-Pape dans le Rhône.

Une autre réunion sera programmée dans les prochaines semaines par le CPERG1.

Au menu de ce jeudi 26 novembre 2017 :

- Le célèbre vignoble "Baron d'Escalin" (certification HVE3) ira-il au tribunal administratif afin de contester le probable et futur arrêté municipal révisant le PLU des Granges-Gontardes.

- Qu'elles incidences aura le projet de future décharge sur l'eau ?

- Quelles seront les prochaines actions du CPERG dans les semaines à venir ?

- Le futur RDV d'AURA Environnement cette semaine à Lyon avec les dirigeants de PAPREC/COVED ?

- Qui accompagnera ou non AURA Environnement, semaine prochaine, à la sous-préfecture de Nyons ?

- Quels sera la date de notre prochaine soirée "Paëlla" préparée par le camarade Gilles ?

Contacts : 06 40 29 68 72      

Merci de confirmer votre présence par mail : aura-environnement@laposte.net

SYMPA : la Capeb et Veolia s’engagent avec les Déchets de chantiers d’artisans !

- Très Bonne pratique –

La Capeb et Veolia s’engagent à fournir

des solutions spécifiques et aux tarifs adaptées

pour entreprises artisanales du bâtiment

pour la gestion des déchets de leurs chantiers !

Plu ep ce gg 048 2 jpg a

Toutes les prestations propreté du chantier

Les services de Veolia couvrent l’ensemble des actions de propreté sur un chantier :

  • assainissement
  • maintien de la propreté des voiries
  • inspection des canalisations
  • collecte et gestion de tous les déchets au moyen de contenants adaptés à la taille des chantiers (big-bags, bacs, bennes de 8 à 30m3…)
  • enlèvements sur demande la veille pour le lendemain. 

Une gestion déchets de chantier pro

  • Mieux gérer les déchets de chantiers, qu’il s’agisse des déchets liquides, solides, banals ou dangereux
  • Favoriser leur recyclage
  • Proposer des tarifs adaptés
  • Bénéficier de conseils adaptés aux entreprises artisanales

L’offre spécifique mise en place par Veolia en accord avec la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) se déploie concrètement à Rennes, Toulouse, Nice et en Île-de-France.

Patrick LIEBUS : Président de la CAPEB

 « La réalisation de chantiers de construction et d’entretien-rénovation génère une multitude de déchets. Leur gestion est un véritable enjeu pour les 380 000 entreprises artisanales du bâtiment. L’expertise de Veolia nous est particulièrement utile pour permettre aux artisans de respecter les exigences réglementaires et environnementales de tri et de traitement des déchets ».

 Chiffre clé : 380 000 entreprises artisanales du bâtiment !

Veolia btp 010Nouveau : Recycl’Inn Pro, la déchèterie pensée pour faciliter la vie des artisans et des petites entreprises

Nouveauté : Tous les déchets des artisans sont acceptés, sans limitation de type et de volume, certains même gratuitement, comme par exemple, dans la déchèterie Recyl’Inn Pro de Villeneuve-le-Roi. Tarifs étudiés, aménagement et carte prépayée facilitent la démarche environnementale des artisans, commerçants et petites entreprises du Val de Marne.

Enquête publique PLU Granges-Gontardes : le CPERG mobilise ses troupes conférence de presse au Moto-Cross !

COMMUNIQUE DE PRESSE OFFICIEL DU COLLECTIF CPERG

Une Conférence de presse placée sous haute surveillance gendarmesque.

30 personnes étaient attendues, la moitié a pu venir au Moto-cross :

Le collectif CPERG a réussi à mobiliser pour sa 1ère conférence de presse

contestation modification du PLU aux Granges-Gontardes !

Conf pres cperg 063

La conférence sur le terrain du Moto-Cross a été décidée en toute dernière minute par le comité central du Collectif CPERG (Collectif de Protection de l'Environnement vers Roussas-Les Granges-Gontardes), et le tractage n'a pu s'effectuer que dans la journée du lundi du 02/10/2017, ce qui explique que nous n'avons pu mobiliser davantage la centaine de nos sympathisants disséminés également dans les communes avoisinantes.

Plusieurs personnes ont eu du mal à trouver l'entrée du Moto-cross tandis que d'autres travailleurs étaient encore sur leur lieu de travail.

A noter la présence à notre conférence de presse du 02/10/2017 organisée par le CPERG, 2 soutiens de poids et de taille :

- Jean IVANEZ,  président du Syndicat Intercommunal Eau-Valaurie-Roussas et conseiller municipal de Valaurie qui est très inquiet sur le projet de future décharge (centre d'enfouissement sans valorisation) aux Granges-Gontardes.

- Henri BOUR, vigneron indépendant très attaché à son territoire, qui exploite le Domaine de Grangeneuves et conseiller municipal de Roussas venu à titre individuel https://www.vigneron-independant.com/domaine-de-grangeneuve. Notre camarade Henri n'est plus depuis 1 an le président de l'association des vignerons représentée par l'Organisme de défense et de gestion Grignan-Les-Adhémar de Grignan mais juste adhérent. Les communes pouvant produire cette AOC sont les suivantes : Allan (Drôme), La Baume-de-Transit, Béconne, Chamaret, Chantemerle-lès-Grignan, Châteauneuf-du-Rhône, Clansayes, Colonzelle, Donzère, Grignan, La Garde-Adhémar, Les Granges-Gontardes, Malataverne, Montségur-sur-Lauzon, Réauville, La Roche-Saint-Secret, Roussas, Salles-sous-Bois, Saint-Paul-Trois-Châteaux, Saint-Restitut, Solérieux et Valaurie.

Le CPERG a le soutien de plusieurs vignerons. Nous les en remercions et nous leur en sommes très reconnaissants. Le CPERG est un mouvement de contestation de la modification du PLU des Granges-Gontardes et de la future décharge COVED sur les terrains du Moto-Cross et de l'Auto-cross, mais, nous sommes des patriotes avant tout et nous n'avons jamais craché sur le drapeau de notre République.

Nous avons des sénateurs, des députés, des conseillers régionaux et départementaux, des maires, des conseiller-es municipaux communistes PARTOUT et sur TOUT le territoire national et partout dans le monde. Nous sommes respectables et TOUJOURS respectés, partout où nous allons. Le Parti a fait certainement des erreurs, il a toujours fait son autocritique alors que les sections bourgeoises ont TOUJOURS conduit à la réaction révolutionaire des Peuples, et non à la Réaction.

Aux Granges-Gontardes, non seulement nous sommes des sans-abris mais nous sommes des sans-culottes et chez, nous, au CPERG, nous sommes autant des révolutionnaires adeptes de Robespierre, de Louise Michel, du général de Gaulle, de Maurice Thorez et des compagnons de la Libération de notre Patrie bien aimée.

Une REUNION PUBLIQUE - et pacifiste - a été annoncée par le CPERG pour vendredi 6 Octobre à 18h30 au Moto-Cross. Elle a été ANNULEE pour plusieurs raisons :

1- Nous estimons que le débat sur cette modification du PLU aux Granges-Gontardes est "vicié" et non-démocratique.

2- La mairie des Granges-Gontardes nous refuse la communication de documents publics.

3- Le bulletin municipal de Septembre 2017 de la commune n'a été distribué aux habitants que fin septembre et ce, 5 jours après nos tracts demandant à la population de se rendre massivement à la mairie, le 23/09/2017 à 10h afin de rencontrer le commissaire-enquêteur pour lui faire part de notre mécontentement sur la modification du zonage de l'auto-cross et du moto-cross en zone d'activité économique devant accueillir désormais un projet de décharge porté par COVED de 75 000 à 100 000 T de déchets DND (déchets non-dangereux).

4- Puisque la mairie refuse de nous communiquer des documents publics et - nous recommande dans un esprit de non-concertation - de saisir la CADA (mail du 29/09/2017) pour en avoir la communication, nous ne voulons essuyer un nouveau refus pour la location de la salle publique, "Le Moulin", qui aurait eu l'avantage, à contrario du terrain du Moto-Cross, d'accueillir 50 personnes, de boire des boissons Bio, d'utiliser des WC dignes de ce nom et d'être à l'abri (les conditions météo de vendredi sont incertaines).

Convention moto gg 1

5- Le président du Moto-Cross actuel, Francis DIFORTE ne nous a pas donné une copie du bail le liant à la commune des Granges-Gontardes mais uniquement une ébauche de convention devant être signée par le président du Moto-Club de l'époque, Ch. NODENOT, stipulant que un "prêt de son parking situé entre la ligne de départ moto et la piste voitures.... à l'association FOL'CAR" présidée par H. LARGERON et datant...... du 17/12/2002 alors que ce document que l'on nous a remis fait bien mention de l'existence d'un bail.

6- Outre la modification du zonage des terrains (situés de plein fouet sous les vents dominants) des activités sportives du Moto-cross et de l'Auto-cross en "Zone d'activité économique" visant à installer l'extension de la décharge COVED de Roussas aux Granges-Gontardes, la contestation principale du CPERG concernant le futur projet de décharge, sur le fond, est décrite dans notre pétition internationale et locale qui rassemble déjà plus de 19 315 signatures en à peine 7 jours : https://www.mesopinions.com/petition/animaux/sauvons-animaux-vignobles-aoc-grignan-adhemar/34303 . La pétition internet est également disponible en version papier et distribuée en porte-à-porte par nos miltant-es.

7- Aucun document actuel - Hors PLU - consultable par le public n'indique qu'il n'y aura pas d'amiante dans la potentielle future décharge qui veut s'installer sur ces terrains à usage sportif, dont l'un bénéficierait d'un bail et l'autre non.

8- Toutes les observations du CPERG seront, une nouvelle fois, communiquées au Commissaire-enquêteur chargé de cette enquête publique de modification du PLU.

9- Le statut futur du collectif CPERG - soutenu par les antispécistes d'AURA Environnement - sera évoqué ce week-end dans la région des Granges-Gontardes - puisque ses rangs ne cessent de grossir -. Par mesure de sécurité, les invitations seront communiquées individuellement par nos sentinelles. Les téléphones seront interdits. Des détecteurs de portables et de tablettes conformes aux normes IEC 60529 IP 66 seront mis en place. Merci de vous conformer à la discipline de groupe.

10- Des réunions populaires de conseils de quartiers seront tenues par le CPERG dans les semaines et les mois à venir - avec parfois - certains juristes qui évoqueront notamment le coefficient d'occupation des sols, les prescriptions architecturales, les zones constructibles mais aussi des avis sur les décharges en France combattues par AURA Environnement. Ces conseils de quartier seront des lieux d'échanges et de réflexion. Les habitants auront la possibilité de s'exprimer directement et librement, sans pressions diverses, sur des projets concernant la défense de l'environnement de leur quartier. Forces de propositions, les conseils de quartier du CPERG pourront formuler des avis, suggérer des idées à l'exécutif municipal, dans le cadre d'une large concertation.

11- Une première réunion de concertation a été organisée à l'initiative du CPERG avec la direction de l'exploitant de la potentielle décharge, la société COVED. Mais après l'enquête publique sur le PLU. La date a été fixée en commun accord avec le directeur de territoire Sud-Est, Olivier BERARD qui est un interlocuteur de parole et à l'écoute des préoccupations de notre collectif. Toutes celles et ceux qui désirent nous rejoindre sont prié-es de nous joindre par le canal habituel. Merci d'avoir un comportement respectable. RDV le 26/10/2017 à 10h dans les bureaux de COVED, sur le site de Roussas.

12- Le CPERG a invité plusieurs personnalités nationales - dont des députés - à venir nous rejoindre, voire, nous soutenir. Nous attendons leur réponse.

Le CPERG donnera TOUJOURS la parole aux petites gens, à la masse des inconnu-es, à nos soeurs et frères du Peuple de base qui sont soumis à la dictature oppressante du Capital contre les classes de plus en plus opprimées de notre société, où, la moindre opposition est très souvent brimée pour le moindre motif futile.

Or, AURA Environnement, ce sont des petits paysan-nes, des ouvrier-es, des petits salarié-es, des petits fonctionnaires, des élu-es qui nous soutiennent ou qui nous aident, des masses populaires qui adhèrent à 1 mouvement de masse collectif où nous mettons toujours en avant l'équilibre égalitaire de la défense de la République, telle qu'elle nous a été cédée.

Au sein d'AURA Environnement et du CPERG, nous mettons les animaux, la femme & l'homme, au coeur de notre organisation !

Marc-Claude de PORTEBANE

Raisins de la colère rouge CONTRE modif" PLU Granges-Gontardes & CONTRE projet DECHARGE COVED : la mobilisation enfle !

ASSEZ de 3 décharges dans la Drôme : les populations locales

des alentours des Granges-Gontardes rejoignent massivement le CPERG

(Collectif de protection de l'environnement vers Roussas-Granges-Gontardes)

et refusent le PLU visant à modifier la zone USI du motocross

(Secteur réservé aux sports et loisirs bruyants)

pour laisser la place au projet de décharge de COVED/PAPREC !

Raisins i 013

Alors que des bruits couraient dans des bars de Grignan, de Montélimar et de Valence, les populations locales des Granges-Gontardes - tenues sans arrêt dans l'ignorance - ont été extrêmement surprises de la confirmation de la part des miltant-es du Collectif de protection de l'environnement vers Roussas-Granges-Gontardes soutenu par AURA Environnement de ce qui se tramera à l'issue de l'actuelle enquête publique de modification du PLU aux Granges-Gontardes !

Personne ne veut d'une nouvelle décharge sur la commune des Granges-Gontardes qui doit déjà récolter les puanteurs des décharges de Donzères et de Roussas !

AURA Environnement a fait une demande de transmission à la Dreal 26 d'une copie de la demande d'autorisation (DAEU) déposée par COVED/PAPREC à la préfecture de la Drôme, le 3108/2017.

Le 10/08/2017, AURA Environnement accompagnée du vigneron de Roussas, notre camarade Henri BOUR qui se bat avec honneur pour la survie de ses surfaces viticoles, se rend dans les bureaux de la COVED à Roussas, pour rencontrer son directeur de territoire Sud-Est, Olivier BERARD !

AURA Environnement, au nom du Collectif de protection de l'environnement vers Roussas-Granges-Gontarde (CPERG) a fait une demande pour participer à la CSS (Commission de Suivi de Site) de 2017. Car, en 2016, il n'y a JAMAIS eu la moindre CSS, comme ne cessait de le dénoncer AURA Environnement auprès des services de l'Etat, dans une pétition sur internet qui a recueilli plus de 20 500 signatures et adressée au président de la Commission européenne Jean-Claude JUNCKER, que nous connaissons pour ses affinités pro-environnementales et sa défense très honorable de la Cause animale. Lien : https://www.mesopinions.com/petition/animaux/sauvons-chaussette-diesel-odeurs-envols-plastiques/27978 !

Un RDV est potentiellement programmé le 28/09/2017 au siège de chez COVED-Lyon (392, Rue des Mercières à Rillieux-la-Pape) avec le président d'AURA Environnement, car nous VOULONS une copie de cette demande d'autorisation déposée par COVED à la préfecture du Rhône.

Or, au jour d'aujourd'hui, COVED nous a fait savoir qu'elle nous refusait cette transmission sur notre méga clé USB, (en général ce genre de demande d'autorisation déposée par un bureau d'études comprend plus de 1 000 pages. Il nous faut au moins plus de 2 mois pour étudier tout cela.), en nous disant que nous ne l'aurions jamais, mais, uniquement - devant le fait accompli - lorsque ce dossier sera mis en ligne par les services de l'Etat, lors de la future enquête publique, et ce, début 2018 !

Il vous faut comprendre la "manip" des services de l'Etat et des exploitants de décharges : ils ne communiquent et ne veulent mettre en ligne l'immense projet de décharge uniquement pendant l'enquête publique qui dure généralement 1 mois. Ce qui veut dire, que les particuliers et les associations environnementales n'ont qu1 petit mois (alors qu'il nous faut 2 à 3 mois en temps normal pour zoomer cartes, graphiques, études d'impact, avis de l'autorité environnementale, et...) pour étudier les failles potentielles de ces dossiers réalisés par des bureaux d'études ultra expérimentés qui font, en plus, appel à des cabinets d'expertises encore plus experts dans leurs matières distinctives qui, EUX, ont bossé pendant plusieurs mois voire plusieurs années. Les associations environnementales sont donc irrémédiablement "coincées" pour comprendre les tenants et les aboutissants de ces manoeuvres anti-démocratiques en si peu de temps, et très peu vont aux enquêtes dites publiques qui ne sont que des parodies où les populations locales concernées ne vont pas. Généralement, le commissaire-enquêteur désigné par le tribunal administratif, dit Amen aux porteurs de ces décharges et fait très souvent fi des observations du public !

Wendy 006

PAS DE CELA aux GRANGES-GONTARDES !

Les envols de plastiques en 2013 de la décharge COVED

sur notre nature de ROUSSAS !!!!

Passé ce temps très court où les populations locales sont "invitées" à s'exprimer sur des sujets très souvent-techniques qu'elles ne peuvent comprendre, comme par exemple en chimie, les préfets peuvent ensuite - très souvent - prendre leur arrêté d'autorisation d'exploiter une décharge classé en ICPE. Et voilà, comment ils "baisent" les populations locales, les riverains et les associations environnementales qui n'ont plus qu'1 SEUL recours : contester l'arrêté préfectoral en question devant le tribunal administratif - à condition d'avoir un avocat qui a, comme à la chasse, du "mordant" ! Et attention : les associations environnementales - et leurs meneurs - sont sur la surveillance des RG ou d'autres "miliciens" des boîtes de surveillance de masse des populations comme au bon vieux temps de la Gestapo, car, de nos jours, il ne fait pas bon d'être un-e opposant-e - non violent-e - face à l'omerta des élu-es, de certains camarades-petits-agents de l'Etat - que nous devons protéger - et qui ne sont que des marionnettes au service de leur ministère de tutelle, car c'est à Paris que se décident les projets sur le dos des populations locales et des animaux qui doivent payer des impôts de plus en plus excessifs pour, en récompense de leur loyauté républicaine, subir ensuite des envols de plastiques dans les arbres ou respirer des odeurs infernales assez souvent constituées de dioxines et/ou de métaux lourds, pour ne pas parler de BOUM en série, comme ce fut le cas, presque jour pour jour, le 21/09/2001 avec le scandale de l'explosion d'un stock de nitrate d'amonium chez AZF à Toulouse où les services de l'Etat et l'exploitant assuraient pourtant que tout était tellement si parfait !

On en connaît l'addition : 31 morts !!!

Les dossiers d'instruction de ces DDAE, maintenant transformés en procédure unique dite DAEU, nous connaissons. C'est ce que nous avons fait il y a quelques années en Haute-Loire lorsque SUEZ a voulu implanter une décharge au-dessus du Puy-en-Velay ! Nous avons obtenu fissa le dossier de demande d'autorisation assez rapidement ce qui nous a permis de dégager SUEZ de la Haute-Loire parce que nous les défenseurs des animaux et de l'environnement, les agriculteurs, les pêcheurs, les chasseurs, les élu-es, NOUS NOUS SOMMES mobilisé-es contre un projet de décharge sur nos terres agricoles de la Haute-Loire !

Notre force et notre unité ont été la terreur de SUEZ ! Des copains avocats écologistes de Lyon nous ont assisté sans bourse délier en Haute-Loire !

Jours et nuits, nous avions des camarades qui veillaient sur le plateau du Devès ! Les bases révolutionnaires d'AURA Environnement sont nées vers Cayres dans le Velay volcanique, à 17 km du Puy-en-Velay et à 30 km de Langogne !

Alors, PAS de DAEU Messieurs de la COVED, pas de RDV à Rillieux-la-Pape ! NOUS RESISTERONS ! Inutile de nous inviter au restaurant comme vous nous l'avez suggéré, nous viendrons avec notre pain et nos vins Bio devant les grilles de votre centre de Lyon avec nos pancartes, car nous déplacerons également  la lutte médiatique sur la région de Lyon ! Les habitant-es de la région AURA (Auvergne Rhône-Alpes) doivent savoir que leurs poubelles aux odeurs infernales, surtout en plein cagnard, viendront salir nos terres viticoles des Granges-Gontardes !

Gardez vos poubelles ! Nous n'en voulons pas aux Granges-Gontardes ! Inutile de nous diviser, nous serons solidaires entre chasseurs et écolos, simples camarades et petits fonctionnaires, petits commerçants et ouvriers, partisans et résistants face à la puissance de l'argent et des petits pouvoirs locaux !

Nous avons DONC la preuve que ni les services de l'Etat (Dreal 26) et ni l'exploitant (COVED/PAPREC) ne veulent communiquer avec les populations locales des Granges-Gontardes qui doivent ABSOLUMENT protéger leur terre, leur terroir, leur tourisme, leur cadre de vie plutôt pas trop mal côté, leur identité pour que le terrain du motocross ne se transforme pas en une toute nouvelle décharge exposée au si redouté Mistral et aux vents dominants, (tantôt Nord-Ouest, tantôt Ouest-Nord) qui se rabattront de plein fouet sur un TOUT nouveau casier d'une nouvelle installation qui ne sera protégée par aucune montagne mais uniquement que par des remblais et des végétaux aussi épais qu'un fétu de paille ! 

Souvenez-vous Camarades du fameux nuage de Tchernobyl qui se serait arrêté aux SEULES frontières de Strasbourg !

C'est quand même INADMISSIBLE que le maire des Granges-Gontardes n'ait pas annoncé cette TRISTE nouvelle de projet de DECHARGE à ses concitoyens qui l'ont élu !

Devant le manque crucial d'informations sur la nature des déchets et leur provenance sur le futur terrain du motocross des Granges-Gontardes, les habitant-es sont désemparé-es !

Puisque les services de l'Etat traînent des pieds et ce nonobstant les demandes incessantes de démocratie directe du Collectif de protection de l'environnement vers Roussas-Granges-Gontarde (CPERG), les questions fusent de tous côtés : "Il y aura-t-il de l'amiante" alors que de nos jours la décharge de Roussas (CBJ2 Combe-Jaillet 2) en reçoit ? "De quels départements viendront les déchets estimés entre 75 000 T et 100 000 T" ? "Devons-nous vendre nos maisons et nos biens pour éponger les dettes de la commune des Granges-Gontardes qui s'est ruinée pour l'école ?"

Afin d'éponger les dettes de la commune des Granges-Gontardes, les élu-es ont décidé de vendre leur territoire du motocross classé en Usi (Secteur réservé aux sports et loisirs bruyants) pour que la future DECHARGE de COVED de Roussas puisse s'y installer et ce, dans le cadre de l'actuelle enquête publique de modification du PLU !!!!

Cette nouvelle décharge sera inutile et absolument pas nécessaire car la Drome possède déjà 3 décharges !!!

Camarades, venez nombreux à cette enquête publique de modification du PLU pour dire au Commissaire enquêteur, NON à la déclassification des parcelles allouées aux activités sportives, comme le très sympa motocross pour que ces zones deviennent ENSUITE une DECHARGE qui viendra se dessiner dans le paysage, (pendant au moins 20 ans), des Granges-Gontardes qui en ont assez de la proximité des décharges, de la ligne TGV, de l'autoroute, des routes diverses sillonnées à longueur de journées par les trop nombreux camions-poubelles de la Drôme, de l'Ardèche et des départements voisins qui prèfèreront souiller les terres saines et viticoles des Granges-Gontardes avec leurs couche-culottes imbibées de merde ou leurs plastiques sucrés ou salés qui seront "dégustés" par la faune sauvage qui prolifère - malheureusement - dans cette région qui a besoin de régulation !

TOUT-ES ENSEMBLE, MOBILISONS-NOUS CONTRE LE futur PROJET de DECHARGE COVED/¨PAPREC aux GRANGES-GONTARDES !

Mobilisons-nous pendant l’enquête publique !

Permanences du commissaire enquêteur en Mairie :

- Samedi 23 septembre 2017 de 09 heures à 12 heures 
- Mercredi 04 octobre 2017 de 09 heures à 12 heures 
- Jeudi 12 octobre 2017 de 16 heures à 19 heures

RESISTANCE - RESISTANCE - RESISTANCE - NO PASARAN ! EXIGEONS LA DEMISSION DU MAIRE DES GRANGES-GONTARDES !

Pour le comité central du CPERG, Marc-Claude de PORTEBANE

Les vents mauvais de la future extension décharge COVED/PAPREC @Roussas au PLU des Granges-Gontardes !

Modification et enquête publique PLU aux Granges-Gontardes

Extension de la décharge COVED/PAPREC de Roussas

sur le terrain actuel du Motocross (Zones UI et USL) :

à la demande des populations locales et des vignerons ulcérés

AURA Environnement lance l'opération "Raisins de la colère rouge" !

Modif plu gg 029

Alors que toutes les assurances avaient été données aux populations locales par leurs élu-es, COVED-PAPREC a déposé sa demande d'extension de sa méga décharge, non plus sur la commune de Roussas dans la Drôme mais cette fois, sur la commune voisine des Granges-Gontardes où les raisons de la colère explosent !

Alerté par les populations locales du Collectif de protection de l'environnement vers Roussas-Granges-Gontardes (CPERG), le comité central d'AURA Environnement a décidé de leur prêter assistance et vous donne l'info en prime time : la DAEU (demande d'autorisation environnementale unique) a été déposée à la préfecture de la Drôme le 31/08/2017.

Nom de code du projet d'extension du CET (centre d'enfouissement technique) de COVED/PAPREC : LCJ 3.

Présentation CONFIDENTIELLE en mairie des Granges-Gontardes le 03/04/2017 et aux élu-es de Roussas, le 29/06/2017.

L'emprise du nouveau projet sera de 13,6 ha dont 8 ha pour le stockage de pas moins d' 1 300 000 T sur une durée de 18 ans.

Les apports annuels seront de 75 000 T, (100 000 T maxi), soit légèrement - selon COVED-PAPREC - en dessous des apports actuels.

LEGEREMENT !!!!

L'enfouissement commencerait au bord de la D 133 derrière un merlon de terre pour s'étaler vers le moulon (petit monticule rocheux). Les pentes côté Ouest seraient en espalier et camouflées par des plantations de végétaux dont on sait parfaitement qu'il faudra plusieurs années pour obtenir une végétation dense.

Les casiers devraient fonctionner en mode bioréacteur pendant 24 mois.

Les déchets seraient de type ménagers et assimilés en provenance de Drôme-Ardèche, avec au moins 80 % d'apports en provenance de ces  2 départements.

Aucune mise en balle de ces poubelles ne sera prévue !!!

Les bassins de recueil des lixiviats seraient placés au bord de la RD 133.

La maîtrise totale des envols de plastiques lors des vents violents type Mistral ou vents dominants ainsi que des odeurs pestilentielles prendrait au minimum 3 ans.

Les déchets proviendraient à 75 % des départements de Drôme/Ardèche ( à hauteur d'un rayon de 50 km) et les 25 % restants des départements limitrophes à plus de 50 km (Départements 04, 05, 13, 34, de la ville de Bagnols, de Lyon et de Bollène).

Ca va donc ratisser large pour inonder les terres des Granges-Gontardes qui peuvent dire adieu à l'image de marque de leur pinard, de leurs champs de lavande et de leur économie locale. Sympa pour les habitant-es et les vignerons des Granges-Gontardes et des environs qui récolteront toutes les odeurs infernales.

Dae tony 092 2 jpg aCHUT Camarades !!!

Le maire des Granges-Gontardes - Michel APROYAN - préfère les poubelles aux raisins de ces si belles terres de cette Drôme provençale qui font la notoriété de toute la région AURA (Auvergne-Rhône-Alpes).

Les Granges-Gontardes sont situées à 8 km de Pierrelatte. Les communes les plus proches sont La Garde-Adhémar, Roussas, Valaurie.... Jusqu'en mars 2015, la commune dépendait du canton de Pierrelatte. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, elle est rattachée au canton de Grignan.

Les employé-es et vignerons de l'AOC Grignan-les-Adhémar ont décidé de ne pas rester les bras croisés et de rejoindre massivement AURA Environnement.

Sauvons nos animaux et nos terroirs !