justice

#Bure au rebut : Résistance citoyenne OUI mais dans le Respect de la loi !

Les constructions en dur envisagées par les

provocateurs anarcho-trotskistes doivent être

proscrites car elles desservent la lutte locale !

Aa330Les opposants au projet d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure (Meuse) ont été virés jeudi 22 février afin d'évacuer les 221 ha du site.

AURA Environnement l'a toujours proclamé, il ne peut y avoir de "Résistance citoyenne" sans dialogue avec l'Etat que ce soit avec les services de la Dreal, les DDPP et généralement tous les services préfectoraux dans le strict travail acharné sur la passion technique des dossiers environnementaux.

L'opération d'envergure pour déloger la racaille boboïste-trotskiste du bois Lejuc, épicentre de la lutte contre le projet de l'Andra, a révélé une fois de plus que l'on ne pouvait pas compter sur les fumeurs de joints qui n'ont aucune stratégie révolutionnaire, aucune discipline de corps, aucun sens de la réalité vécue par les populations locales, et qui veulent revenir à l'âge de pierre alors que sont des adeptes des ordinateurs et des portables extrêmement énergivores, qui, sans les centrales nucléaires ou non, ne pourraient exister.

Le bois Lejuc a été retenu par l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) dans le but d'installer des cheminées d'aération du projet Cigéo qui vise à enfouir dans le sous-sol argileux du village de Bure, à 500 m de profondeur, les déchets nucléaires les plus radioactifs ou d'une durée de vie longue du parc nucléaire français.

Saisi en référé par l'Andra qui voudrait réaliser des forages exploratoires dans ce bois, le TGI de Bar-le-Duc (Meuse) avait pris en avril 2017 une décision d'expulsion qui vient d'être mise en oeuvre par les autorités préfectorales avec le soutien du ministère de l'Ecologie, même si #Nicolas HULOT qui a combattu ce projet dans le passé en s'affichant avec une pancarte "Cigéo Bure, je dis non", admet que rien "n'est acté".

Après NDDL, les éléments révisionnistes-trotskistes cherchent d'autres territoires pour "faire peur" à l'opinion dans une volonté destructrice de nos oppositions démocratiques dans certains projets tout en s'exposant dans les merdias dans des tenues provocatrices (cagoules, lance-pierres, etc....) dans un style provocateur que nous ne pouvons soutenir et qui est contraire à la lutte révolutionnaire telle que nous la concevons !

Il est évident que les journaleux des merdias capitalistes - comme ceux du Figaro - cherchent à montrer des extrémistes "écologistes", "armés" en tenue paramilitaire avec cagoules et autres déguisements afin de nuire aux populations locales.

La discipline écolo-marxiste des antispécistes d'AURA Environnement c'est tout, sauf cela ! Jamais nous ne serons dans la provocation contre les riverains et populations locales qui emmènent leurs enfants à l'école du village ou qui vont herser dans leurs champs avec leurs tenues de tous les jours.

Nous préférons étudier la thèse de 470 pages soutenue le 11/12/2017 par Leny PATINAUX (historien des sciences) dans le cadre de l'Ecole des hautes études en sciences sociales intitulée "Enfouir des déchets nucléaires dans un monde conflictuel, une histoire de démonstration de sûreté de projets de stockage géologique, en France".

Cependant, Bure n'est pas NDDL. Il y a des gens qui y vivent toute l'année dont de nombreux camarades agriculteurs ou de camarades ouvriers exaspérés à force d'être confrontés à des contrôles d'identités qui n'ont rien à voir avec les éléments antisociaux issus de l'ex-ZAD de NDDL et qui veulent pouvoir assurer le devenir de leurs enfants pour les prochaines décennies.  

Ici, nous appliquons la maxime de #Talleyrand : "Tout ce qui est excessif est insignifiant" !

Empoisonnement ou calcivirus pour les chats de Saint-Pierre-la-Mer (Aude) : AURA Environnement va se porter partie civile

CHATS mystérieusement empoisonnés à Saint-Pierre-la-Mer (AUDE)

Empoisonnement volontaire

Empoisonnement accidentel

Maladie virale ?

Cat narbonne presse

Nous voulons les rapports d'autopsie pratiqués sur les chats, des animaux comme tant d'autres, que les femmes et les hommes du monde entier adorent !

Fleury dans l'Aude, le même bled où AURA Environnement et la Ligue ont déjà constaté - preuves à l'appui -, cet hiver, que des chevaux étaient maltraités ! http://www.aura-environnement.com/blog/ligue-de-combat-contre-les-cruautes-envers-les-animaux/chevaux-maltraites-dans-l-aude-aura-environnement-va-saisir-la-justice.html

2 affaires dans la même commune, c'est quand même troublant, non ?

D'ores et déjà, AURA Environnement va se porter partie civile - en renfort -, répondant ainsi à l'appel de l'association locale "Esprit félin" et aux habitant-es indigné-es de cette commune.

De très nombreux témoignages de chats morts nous sont parvenus.

La presse locale comme "l'Indépendant" ou  "La Dépêche du Midi" ont tiré la sonnette d'alarme !

Le journal Le Monde s'en inquiète : "Les chiffres de cette « hécatombe de chats dans la station balnéaire audoise » varient, en fonction des sources citées par la presse locale : « une cinquantaine », selon l’adjoint au maire chargé de la sécurité, presque quatre-vingts, d’après « un témoin ». Une enquêtrice de la Société pour la protection des animaux (SPA), arrivée sur place après des signalements d’habitants, avance un chiffre encore plus haut à la Dépêche du Midi :« Il y en a partout dans les containers, ils seraient au nombre de 200. »" !* http://www.lemonde.fr/big-browser/article/2017/06/06/une-hecatombe-de-chats-dans-la-petite-station-balneaire-de-saint-pierre-la-mer_5139413_4832693.html#fOQpMgHAW3TTiQjh.99

Il y a 2 jours, le journal "L'Indépendant" nous apprenait que le virus calcivirus avait frappé un autre chat et que sa présence avait été constatée par un vétérinaire.

Le 1er chat autopsié aurait bien été touché par ce virus qui laisse, en apparence, les signes de l'empoisonnement puisque les félins bavent abondamment. Ils ont également des lésions au niveau de la langue et de l'appareil digestif.

"L'Indépendant"  n'excluait toujours pas la piste de "l'empoisonnement" puisque les décès des chats ont été localisés sur un périmètre bien déterminé.

La vérité éclatera dans le quartier de la résidence Saint-Pierre !

Les 52 000 fans de la page facebook du collectif de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux (qui dépend d'AURA Environnement) sont prêtes et prêts à soutenir les populations locales.

Par ailleurs, il semblerait que depuis que la presse nationale et les associations de protection des animaux se soient emparés de cette affaire scandaleuse, le nombre de morts relevés auraient fortement diminué.

Comme par miracle ?

N'est-ce pas bizarre que le virus calcivirus ne frappe pas d'autres communes de l'Aude, d'autres départements limitrophes, d'autres régions, d'autres pays ?

Selon France 3 Occitanie, les premières autopsies ont révélé des empoisonnements au shit et au liquide de refroidissement. La présence de plombs a été retrouvé dans le corps des chats, du cannabis et du liquide de refroidissement dans leur estomac.

K1

Marc-Claude de PORTEBANE

Fondateur et porte-parole de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

Président d'AURA Environnement

Chevaux maltraités dans l'Aude : AURA Environnement va saisir la justice !

Laisser ces chevaux dans cet état

est inadmissible et lamentable !

Chevaux

On nous écrit :

Abreuvoir aude

"Bonjour je vous appelle a l'aide cela fait 3 ans que je me bât pour sauver 2 chevaux maltraité dans l'aude .

Chevaux aude bis
J'ai appelé toutes les associations que j'ai trouvé près de l'Aude ou dans l'Aude la plupart mon repondu qu'elles etait trop loin ( 45mn - 1h ).
Les autres mon dit qu'ils allait agir mais qu'ils leurs fallaient des photos que je leurs ai envoyé pendant des mois, j'allais voir régulièrement les chevaux pour qu'ils puissent avoir des photos récentes mais j'ai eu beau faire tout ça, les rappeler régulièrement etc...... 3 ans plus tard toujours dans leurs calvaire .
Il y a une vieille jument de 25 ans et un plus jeune cheval de 7 ans, la personne qui s'en " occupe " y va la plupart du temps seulement si elle est accompagnée par exemple de jeune pour les faire monter sur la jument .
Les deux chevaux sont dans un pré donc des fois la jument reprend du poids ( quand il y a de l'herbe ) le jeune lui arrive a ne pas devenir squelettique en sachant aussi que leurs propriétaire aime le jeune donc il a toujours de l'eau mais très sale, a manger et un abrit. La vieille jument en revanche elle est depuis peut separé du jeune dans une partie du pré ou elle n'a ni abrit, ni eau sauf si il pleut et pour ce qui est de la nourriture si elle a de l'herbe ça va si nn elle n'a rien.
Bien evidament la seule chose que les associations ai fait c appeler la propriétaire donc a chaque fois qu'elle a un coup de téléphone elle fait attention pendant quelques temps.
Je pourrais vous raconter encore beaucoup de chose sur c pauvre chevaux donc si vous vouliez plus d'information dites le moi ?
J'espère que vous pourrez m'aider a faire bouger quelqu'un .
Merci d'avance".

16/01/2016. Renseignements pris par AURA Environnement auprès de notre témoin : " J'ai contacté  d'abord la SPA de Lézignan Corbières en allant les voir avec des photos : ils ont dit qu'ils allaient l'appeler, ce qu'ils ont fait mais sans que cela change quelque chose. Après que je les ai relancé à plusieurs reprises, ils m'ont dit que c'était trop loin et que la directrice n'avait pas le temps de se déplacer......"

ANTI-CHASSE à Vesoul : la pétition de Marc-Claude de PORTEBANE fait mettre en taule 2 cadres de la Fédé 70 !

La pétition cinglante de Marc-Claude de PORTEBANE fondateur 

de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux

qui dénonçait des abus à la Fédé de la chasse du Haut-Doubs :

Prison ferme pour 2 ex-cadres lourdement

condamnés pour exécution d'animaux protégés !

Pollutec 014

Le 19/11/2013, Marc-Claude de PORTEBANE Lançait une pétition qui recueillait plus de 7 900 signatures en soulevant l'indignation générale en France.

Son titre : "STOP à la Fédération de la Chasse du 70 et à cette honteuse destruction d’espèces protégées en bande organisée à Noroy-le-Bourg !". Lien : http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-federation-chasse-70-honteuse-destruction/11014

Ouest-France (01/01/2016) nous informe comment la justice vient de condamner ceux que nous dénoncions avec force vigueur :

"Les anciens dirigeants de la Fédération des chasseurs de Haute-Saône ont été condamnés jeudi par le tribunal de Vesoul à un an de prison ferme pour avoir donné l'ordre à trois apprentis d'exécuter plus d'une centaine d'animaux protégés.

Le tribunal correctionnel a également prononcé des peines de 4 à 12 mois de prison avec sursis pour un technicien et trois apprentis de la fédération qui avaient reconnus avoir tué entre octobre 2010 et juillet 2013, sur ordre, plus d'une centaine de chats sauvages et de rapaces protégés sur la réserve cynégétique de Noroy-le-Bourg (Haute-Saône). 

David Lombardot, l'ancien directeur, et Robert Putz, l'ancien président, « ont manipulé les gosses, M. Putz est le grand ordonnateur, il savait, il a laissé faire et il a encouragé », a déclaré la présidente du tribunal Claire-Marie Casanova en rendant le jugement, avant de souligner « le trouble considérable causé à l'environnement ».

Les apprentis tiraient les chats sauvages et les rapaces au fusil, les blessaient mortellement ou les empoisonnaient sur le territoire de cette réserve gérée par la fédération de chasse départementale et destinée à faire proliférer le petit gibier.

« La prime de queue »

Ils devaient ensuite arracher la queue des animaux pour percevoir une rémunération baptisée « prime de queue ». L'un des apprentis a dénoncé ces agissements et permis ce procès.

Le tribunal est allé bien au-delà des réquisitions du parquet qui n'avait pas demandé la condamnation de l'ancien président de la fédération, requérant uniquement des peines de prison avec sursis pour les deux autres cadres et les apprentis.

Une quinzaine d'associations de protection de la nature seront indemnisées en tant que parties civiles."

LA PETITION VICTORIEUSE

DE MARC-CLAUDE de PORTEBANE

"Exigeons la démission en bloc du conseil d'administration de la Fédération départementale des chasseurs de la Haute-Saône !

Organisons la résistance pour la protection des animaux sans défense fusillés à bout-portant par des assassins !

Au coeur de la Haute-Saône à une dizaine de kilomètres de la préfecture, sur la petite commune de Noroy-le-Bourg, se déroule depuis plusieurs années l’inimaginable.

Des actes illégaux étaient effectués par du personnel de la fédération des chasseurs de Haute-Saône dans le cadre de la gestion d’un terrain de plusieurs dizaines d’hectares situé en partie sur une zone Natura 2000.
Ceci dans l’objectif d’établir la vitrine cynégétique et pédagogique du département avec l’implantation très onéreuse de lapins de garenne et de faisans. Ces espèces n’ont d’ailleurs aucune légitimité au sein du cortège de la faune autochtone.

Selon les témoignages, la structure départementale aurait organisé, pendant plusieurs années, la destruction des prédateurs présents sur ce secteur.
Les témoins parlent de 252 animaux de la faune sauvage qui ont été tués dont 80% d’espèces protégées au titre 411-1 du code de l’environnement.

La liste est longue : martres, chats forestiers, hérissons d’Europe, buses variables, éperviers d’Europe autour des palombes…(cf. les documents-photos que nous publions sur le site de l'Idiot provincial).

Toujours d’après les témoins, pour parvenir à ce triste palmarès, une ceinture de pièges était disposée autour du noyau d’implantation des faisans et lapins. Tous les animaux capturés, protégés ou non, étaient tués.

Une autre pratique prohibée et très dangereuse aurait aussi été utilisée. Elle consistait à employer des poisons interdits et très puissants. (Poison de type Curater dont le principe actif est le carbofuran, substance interdite au sein de l’Union européenne depuis 2007).

Il est aussi rapporté que les commanditaires rémunéraient les actes contre des preuves matérielles. Ce sont donc d’après les témoignages des paquets de queues de chats forestiers ou autres rapaces qui arrivaient dans les mains des donneurs d’ordres pour être échangés contre des euros…

Cependant, par une journée du mois d’août 2013, des preuves accablantes sont trouvées par des agents de l’ONCFS lors de leur perquisition au sein du siège de la fédération des chasseurs de la Haute-Saône et du site de Noroy.
Les témoins, qui ne veulent pas en dire plus pour l’instant, affirment que nous ne sommes pas au bout de nos surprises… Les parties civiles nous en apprendront davantage lorsqu’elles auront accès au dossier. A moins que le Procureur général, maintenant en possession du dossier depuis le 20 septembre, décide de s’exprimer sur ce sujet.

Mais suite à cet événement, on ne peut empêcher certaines questions d’émerger :

- Que faut-il penser du bien-fondé d'un agrément au titre de la protection de la nature à une association aussi peu respectueuse des lois concernant les espèces protégées ? Notamment lorsque celle-ci a la possibilité d'intervenir dans les écoles, collèges et lycées de nos enfants pour parler de la biodiversité et de la protection de la nature ?

- La gestion de la faune sauvage dont se prétexte la FDC 70 est-elle légitime ?

- La formation des jeunes chasseurs et piégeurs par la FDC 70, permet-elle d’obtenir des titulaires responsables ?

- L’aptitude de la FDC 70 à accueillir et à former des jeunes étudiants stagiaires (de BTS gestion et protection de la nature ou autres) est-elle encore fondée ?

- Que pense le Préfet de Haute-Saône de cette affaire ?

- Que pense le Directeur Académique des Services de l’Education Nationale (DASEN) de ces intervenants en milieu scolaire ?

- Que pensent les services de Police et de Gendarmerie sur la provenance des poisons et la mise en danger d’autrui lors de leur manipulation ?

- Que penser de la gestion comptable de la FDC 70 ?

- Cette affaire a-t-elle une relation avec la forte augmentation de la cotisation des chasseurs du département auprès de leur fédération ?

- Que se passait-il sur les autres sites gérés par la FDC 70 ?

- Que pense la FNC ?

- Que pensent messieurs Jean-Pierre POLY, directeur général de l’ONCFS et Henri SABAROT, président du conseil d’administration de cette enquête ?

Exigeons la démission en bloc des administrateurs de la Fédération départementale des chasseurs de la Haute-Saône qui participent à des missions de service public, notamment les actions qu'elle mène dans les domaines suivants (comme le stipule l'article 12 de ses statuts) :

- Mise en valeur du patrimoine cynégétique départemental ; protection et gestion de la faune sauvage et de ses habitats ;

- Contribution à la prévention du braconnage ;

- Information, éducation et appui technique à l'intention des gestionnaires de territoires et chasseurs, etc...

Objectif national : 100 000 signatures - Merci de valider vos signatures -
Pas de pitié pour les assassins d'animaux innocents, faisons confiance à la justice de notre pays !

MERCI !

Marc-Claude de PORTEBANE

Ancien-candidat à la députation de l'Allier (Auvergne) "

Boeuf de Rethel à l'agonie : la plainte d'AURA Environnement sur le bureau du procureur !

Boeuf laissé à l'agonie au foirail de Rethel :

AURA Environnement a déposé plainte contre X

par l'intermédiaire de Me Jean-Hubert PORTEJOIE

du Barreau de Clermont-Ferrand !

Rethel boeufEn octobre 2016, un pauvre bœuf avait été laissé 48 heures à l'abandon au foirail de Rethel, les deux pattes arrière cassées. Il a ensuite dû être euthanasié le lendemain.

Une enquête a depuis été ouverte par le parquet de Charleville-Mézières.

En plus d'AURA Environnement, deux autres associations de défense des animaux, L214 et Lisa, ont de leur côté déposé plainte.

Le collectif de la "Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux" adhère à Aura Environnement et a dénoncé cet acte inadmissible depuis le début de l'affaire. .

Boeuf martyr à l'agonie foirail de Rethel (Ardennes) : AURA Environnement va déposer plainte contre X !

Venez nombreux à notre manifestation/protestation

avec une rose blanche SVP :

Les responsables à Rethel du martyr enduré par ce

pauvre boeuf de race prim’holstein devront expliquer

à la justice pourquoi ils ne lui ont pas porté assistance !

Rethel boeufL'association loi 1901 AURA Environnement va porter plainte contre X.

L'article de l'Union est éloquent : "Chaque lundi, le foirail accueille un marché aux bestiaux qui réunit des professionnels de tout l’Est de la France. Plusieurs centaines de bovins y sont présentés à la vente. L’animal, qui avait les pattes arrière cassées, gisait sur le parking du foirail depuis déjà une journée lorsque des Rethélois, inquiétés par l’état de la pauvre bête, ont donné l’alerte, mardi. «  Lorsque les services de l’État ont eu connaissance de la situation, un vétérinaire a été envoyé sur place afin de procéder à l’euthanasie  », explique le sous-préfet de Rethel, Emmanuel Coquand. Les souffrances de l’animal, un bœuf de race Prim’Holstein, ont été abrégées mardi en fin de journée, soit au terme d’au moins 24 heures d’agonie.". http://www.lunion.fr/819723/article/2016-10-12/boeuf-laisse-a-l-agonie-deux-plaintes-deposees-contre-l-eleveur

AURA Environnement et la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux vous proposent d'organiser une vaste manifestation devant le foirail de Rethel en signe de protestation nationale et de venir avec une rose blanche.

Tous les volontaires de la Protection Animale (P.A.) sont prié-es de s'inscrire ici, via la MP.

Toutes les préconisations pour une manif ne troublant pas l'ordre public feront l'objet de plusieurs billets que ce soit ici ou sur la page facebook de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux qui est aimée par plus de 27 000 personnes https://www.facebook.com/liguedecombatcontrelescruauteenverslesanimaux/?hc_ref=PAGES_TIMELINE

Nous aurons notre propre service d'ordre. L'autorisation de manifester sera demandée aux autorités.

Nous vous demandons de partager un maximum nos infos et de relayer notre tristesse.