Sénégal

Juin 2017 : les douanes du Havre ont saisi 150 T déchets illégaux pour #Malaisie avec faux document.

Les déchets rapportent aux impérialistes

et coûtent cher aux masses populaires !

A1812 1

La Douane Française a participé, en juin dernier, à une vaste opération internationale de contrôle sur les transferts transfrontaliers de déchets.  
Une opération fructueuse qui a permis aux douaniers français de réaliser 16 constatations d’envergure et d'intercepter 332 tonnes de déchets.

 

Un trafic illégal

Ces constatations ont majoritairement porté sur des conteneurs de pièces détachées automobiles usagées, de déchets de plastique, de déchets d’équipements électriques et électroniques de pneumatiques usagés. Ils partaient illégalement vers l’Afrique (Sénégal, Mauritanie, Togo, Côte d’Ivoire, Madagascar, etc), Hong-Kong, la Malaisie et le Brésil.

Une saisie record au Havre

Les douaniers du Havre ont saisi 150 tonnes de déchets de plastique exportés vers la Malaisie sous couvert d’un document inapplicable.
L’analyse du Service commun des laboratoires douane et de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a mis en évidence la présence de déchets électriques et électroniques mélangés aux déchets plastiques, dont l’exportation est interdite à destination de ce pays.

(Source : FR3)

http://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/seine-maritime/havre/saisie-150-tonnes-dechets-douaniers-du-havre-1310377.html

BRAVO Veolia Water Technologies Sénégal : Conception et construction usine production et traitement eau potable à Dakar !

Depuis 160 ans, Veolia s’engage pour que

chacun ait accès à une eau de qualité

tout en préservant cette ressource vitale !

Pollutec 47Veolia au 27° salon 2016 Pollutec à Lyon.

La Société nationale des eaux du Sénégal (SONES) a confié à Veolia la conception et la construction d’une usine de production et de traitement de l’eau potable à Dakar.

La nouvelle usine permettra d’augmenter la production d’eau potable destinée aux habitants de Dakar et de sa banlieue de 40 000 m3 par jour. L’installation permettra en outre d’améliorer la qualité de l’eau dont la teneur en fer est élevée, grâce à des  procédés tels que l’aération d’eau brute, le traitement physico-chimique, la filtration sur sable et la désinfection au chlore.

Nous attendons de Veolia qu’il soit un partenaire technique et un conseil pour nous aider à relever les défis que représentent la mise en œuvre de projets structurants dans le domaine des infrastructures et le respect de la qualité technique. Nous espérons que son expérience, tant au niveau régional qu’international, contribuera à la réussite de ce projet important pour la qualité de vie des citoyens de Dakar », a expliqué Charles Fall, directeur général de la SONES.

La SONES (Société Nationale des Eaux du Sénégal) est une société de patrimoine. Elle a été créée par la loi n°95-10 du 07 Avril 1995 portant réforme du sous-secteur de l’Hydraulique Urbaine. La réforme a conduit à la disparition de la Société Nationale d’Exploitation des Eaux du Sénégal (SONEES) en charge de la production, de la distribution d’eau potable et de l’assainissement des eaux usées au profit de trois nouvelles entités dont la SONES

 « Nous sommes fiers que la Société nationale des eaux du Sénégal nous ait choisis pour l’aider à offrir un meilleur accès aux services essentiels. Depuis 160 ans, Veolia s’engage pour que chacun ait accès à une eau de qualité tout en préservant cette ressource vitale. Nous sommes impatients de mettre notre expérience et nos solutions au service du bien-être des communautés de Dakar et de sa banlieue », a ajouté Jean-François Nogrette, directeur général de Veolia Water Technologies.

La SONES, société de patrimoine de l’hydraulique urbaine et périurbaine, est le maître d’ouvrage de ce projet financé par un prêt de la Banque ouest africaine de développement (BOAD).